BFM Business

Bangladesh: usines textile sous surveillance

BFM Business

70 grandes chaînes de prêt-à-porter s'engagent à inspecter leurs usines au Bangladesh et à effectuer les travaux de sécurisation si besoin. Cet accord, nommé "incendie et sécurité", a été annoncé ce lundi 8 juillet. Il intervient trois mois après l'effondrement d'un immeuble abritant des ateliers de confection près de Dacca, la capitale.

La catastrophe avait fait 1.129 morts. L'enquête avait révélé que le bâtiment n'était pas aux normes de construction.

Outre l'obligation de sécurisation, ces distributeurs sont tenus de déclarer l'identité de leurs sous-traitants bangladais d'ici le 15 juillet. Les noms de ces prestataires figureront sur des listes consultables par le grand public.

Parmi les signataires, majoritairement des entreprises européennes, figurent Carrefour, Benetton, Inditex (maison-mère de Zara ou encore H&M). Certaines marques américaines comme Walmart et Gap ont refusé de signer cet accord mais ont promis de faire des efforts de manière indépendante.

Nina Godart