BFM Business

ALENA : Donald Trump lie les négociations aux taxes sur l'acier et l'aluminium

Donald Trump.

Donald Trump. - Mandel Ngan / AFP

Le président américain a indiqué dans un tweet que les taxes sur l'aluminium et l'acier seront "retirées", si un nouvel accord "juste" est signé entre les trois pays de la zone de libre-échange nord-américaine.

Le président des États-Unis, Donald Trump, a lié lundi la renégociation de l'Accord de libre échange nord-américain (ALENA), avec le Mexique et le Canada, aux taxes qu'il compte imposé à tous les pays sur l'acier et l'aluminium. Le locataire de la Maison Blanche a indiqué dans un tweet que ces mesures seront "retirées", si un accord "juste" est trouvé entre les trois pays. Pour mémoire, les taxes mentionnées ne sont pas encore en vigueur.

"Nous avons de grands déficits avec le Mexique et le Canada. L'Aléna, qui est en cours de renégociation en ce moment même, a été un mauvais accord pour les Etats-Unis. [...] Les taxes sur l'acier et l'aluminium seront retirées uniquement si un nouvel accord juste de l'Aléna est signé", a écrit le président américain sur Twitter. 

Entretien entre Donald Trump et Justin Trudeau

Le même jour, Donald Trump s'est entretenu avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Au cours d'un entretien téléphonique, tous deux ont souligné "l'importance de mener à bien" la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) alors qu'une septième session de travail entre Washington, Mexico et Ottawa s'est achevée sans avancée notoire.

Donald Trump et Justin Trudeau "ont tous les deux salué la progression des négociations sur l'Accord de libre-échange nord-américain", selon un communiqué émis par le cabinet du chef du gouvernement canadien.

De "sérieuses préoccupations" côté canadien

Quelques jours après l'annonce par les États-Unis de l'instauration prochaine d'une taxe sur l'importation d'acier et d'aluminium, Justin Trudeau a "manifesté ses sérieuses préoccupations à l'égard des tarifs que l'administration américaine se propose d'imposer sur l'acier et l'aluminium", a indiqué Ottawa.

"Il a insisté sur le fait que des tarifs ne faciliteraient pas une entente sur l'ALENA", a ajouté le cabinet du Premier ministre, quelques heures après que Donald Trump eut indiqué que des exemptions douanières seraient envisageable en cas d'accord sur un nouvel accord de libre-échange.

J.-C.C. avec AFP