BFM Business

2.000 Finlandais vont tester le revenu de base en 2017

La Finlande a fixé le revenu d'expérimentation à 560 euros.

La Finlande a fixé le revenu d'expérimentation à 560 euros. - Geralt - Pixabay

Le gouvernement finlandais a annoncé qu'il allaient choisir, au hasard, 2.000 citoyens en âge de travailler pour tester le revenu universel de base qu'il souhaite instaurer. Ils toucheront, chacun, 560 euros par mois pendant la période de test.

Le gouvernement finlandais veut tester, dès l'an prochain, le versement d'un revenu de base à chaque citoyen sans conditions. Et il en a fixé le montant à 560 euros par mois. Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a indiqué qu'il allait faire voter par le Parlement un projet de loi lui permettant de mener ce test sur 2.000 personnes en âge de travailler, choisies au hasard parmi l'ensemble de la population.

Le projet faisait partie des promesses électorales du Premier ministre centriste Juha Sipilä, en fonctions depuis mai 2015. Il espère ainsi stimuler l'emploi et simplifier le système de prestations sociales. "Au moment d'évaluer les effets du revenu de base, le groupe-test serait comparé avec un groupe de contrôle composé de personnes du même type que le groupe visé mais ne recevant pas de revenu de base", a-t-il expliqué. "Le premier but de l'expérience du revenu de base est de promouvoir l'emploi", a poursuivi le ministère. Mais l'exécutif souhaite aussi "réduire la bureaucratie et simplifier le système complexe des aides sociales d'une manière viable pour les finances publiques".

Premier pays européen à tester

Le revenu de base est une réforme radicale qui a ses partisans aussi bien à gauche, chez ceux qui appellent l'État-providence à assurer à tous un niveau de vie décent, que parmi les libéraux, dont certains défendent une remise à plat d'une protection sociale pouvant dans certains cas dissuader de chercher un emploi.

La Finlande pourrait être le premier pays européen à tester cette réforme au niveau national. En juin, les électeurs suisses avaient rejeté, à une large majorité (77%), une initiative populaire pour un revenu beaucoup plus élevé, de 2.500 francs suisses (près de 2.300 euros).

Le Premier ministre québécois veut instaurer dans sa province une allocation sociale versée de façon inconditionnelle à tous les citoyens afin de garantir un revenu minimum.

Le gouvernement finlandais souhaite intégrer le projet à la loi de Finances 2017, permettant de verser cette prestation sociale dès le 1er janvier. Cependant, il n'a pas précisé à ce stade quelles autres seraient supprimées si le revenu de base était généralisé à toute la population.

D. L. avec AFP