BFM Business

Hamburger végétarien ou "disque sans viande"? L'Europe va voter

Les hamburgers végétariens vont-ils devoir changer de nom?

Les hamburgers végétariens vont-ils devoir changer de nom? - Pexels

Le Parlement européen s'apprête à voter un amendement sur l'utilisation de mots liés à la viande dans les aliments végétaux. Et les hamburgers pourraient être concernés.

Un hamburger végétarien ou un "disque sans viande"? Une saucisse ou un "tube à base de plantes"? Il va peut-être falloir s'habituer à ces nouvelles dénominations. Le Parlement européen va se prononcer ce vendredi sur un amendement visant à interdire l'utilisation des termes utilisés pour les produits à base de viande pour leurs substitut végitariens.

"Cet amendement a pour objet d’interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur, qui associent notamment des termes comme "steak", "saucisse", "escalope", "burger" ou "hamburger" à des produits qui ne sont pas du tout composés de viande, peut-on lire dans la justification de l'amendement. Ainsi et à l’instar du secteur des produits laitiers, dont l’encadrement des dénominations a été précisé par la Cour de justice de l’Union Européenne à l’occasion d’un arrêt du 14 juin 2017, un produit carné étant dérivé exclusivement de matière animale, il doit en contenir les constituants."

Ce sont deux députés français qui sont à l'origine de cette initiative qui a suscité la colère des industriels de l'agro-alimentaire spécialisés dans les produits végétariens. Soupçonné de vouloir satisfaire le lobbie de la viande qui ne tient pas à ce que leurs produits soient associés à leurs ersatz végétarien, le député français à l'origine de cette proposition s'en défend.

"Nous pensons que le mot steak doit être utilisé pour parler de viande et pas de produits végétaux, se défend Eric Andrieu, cela permet au consommateur de savoir ce qu'il ingère."

En France, une loi votée le 27 mai dernier sur la "transparence de l'information sur les produits alimentaires" interdit déjà certains termes comme "steak", "saucisse" ou "filet" pour dénommer les préparations à base de végétaux.

Un vote dont s'étaient félicités les filières bovines et porcines qui le considèrent comme "nécessaire afin de limiter tout risque de tromperie du consommateur".

Mais en visant des préparations comme le hamburger, le Parlement européen va plus loin. Ce qui devrait pousser les industriels des produits végétaux à changer les noms de leurs produits.

"Si cela passe, le secteur en plein essor des protéines végétales dans l'Union européenne pourrait être contraint de renommer ses hamburgers et saucisses avec des termes bizarres tels que "disques sans viande" et "tubes à base de plantes", relève Elena Walden, du Good Food Institute qui fait du lobbying en faveur des protéines alternatives. Nous militons pour défendre des étiquettes claires et honnêtes."

Pour les partisans des produits végétaux, les termes hamburgers, saucisses ou encore hot-dogs doivent être maintenus même pour des produits sans viande et ce afin que les consommateurs s'y retrouvent.

Les agriculteurs défendent leur bifteck

Un appel que les députés risquent de ne pas entendre. Ce projet d'amendement s'inscrit dans une réforme de la PAC et les agriculteurs sont très présents et très influents dans les débats. Dans une lettre ouverte publié en septembre par le lobby agricole européen Copa-Cogeca, les représentants du monde agricole défendent leur bifteck :

"Des mots tels que jambon, salami et steak sont profondément enracinés dans le patrimoine culturel, assurent-ils à Bloomberg. La valeur nutritionnelle n'est tout simplement pas la même. Nous devons nous assurer que les consommateurs reçoivent des informations appropriées en fonction des catégories qu'ils consomment."

Les menus "disques, frites" pourraient donc prochainement faire leur apparition dans les fastfoods.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco