BFM Business

Haine en ligne: le gouvernement va renforcer la cellule Pharos, assure Mounir Mahjoubi

Invité sur BFM Business, l'ancien secrétaire d'Etat au Numérique et actuel porte-parole de la majorité parlementaire rappelle que les menaces et harcèlements se multiplient sur les réseaux sociaux.

Renforcer Pharos. Cela devrait être une des mesures mise en oeuvre prochainement par le gouvernement. Cette cellule de la police et de la gendarmerie, qui recueille les signalements sur les réseaux sociaux, a clairement besoin de moyens.

"Est-ce qu'il faut plus de moyens ? Oui je pense un peu plus", explique ainsi l'ancien Secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi sur BFM Business. Sur le plateau de BFMTV, le minsitre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait d'ailleurs annoncé mardi soir qu'il souhaitait que Pharos puisse fonctionner "24h sur 24h".

La France a pris consicence de l'enjeu

"On a renforcé l'équipe de Pharos en urgence absolue pour pouvoir répondre à toutes les sollicitons qui sont arrivées" souligne-t-il. "Il y a eu des renforcements de toutes les équipes numériques, police et gendarmerie. Aujourd'hui, ce sont plusieurs centaines de personnes qui travaillent, en France, sur l'espace numérique et le cyberespace. On est un pays qui a pris conscience de ces enjeux."

Mais l'unité a clairement besoin d'être renforcée poursuit Mounir Mahjoubi. "Chaque année, le nombre de cas nouveaux de harcèlement en ligne, de menaces en ligne est multiplié" rappelle-t-il. "Donc il faut qu'on soit capable de suivre en terme de formation des agents, en terme de recrutement de ces agents et d'actions et moyens donnés à ces agents".

Thomas Leroy Journaliste BFM Business