BFM Business

H&M lance une machine qui transforme les vieux vêtements en neufs en 5 heures

Looop

Looop - HKRITA/H&M

Baptisée Looop, l'énorme machine est installée dans un des magasins de Stockholm. Une nouvelle initiative du géant suédois dans sa politique de recyclage alors que les enseignes de "fast fashion" sont de plus en plus critiquées.

Ramener des vieux vêtements en magasin pour les transformer en habits neufs? C'est la proposition inédite du géant de la mode H&M, qui a installé une impressionnante machine dans un de ses magasins de Stockholm, en Suède.

Plus qu'une machine, c'est en fait une petite chaîne indutrielle, dans une zone vitrée pour être visible des clients, qui s'occupe de tout avec une promesse: repartir avec un vêtement neuf en seulement 5 heures.

Concrètement, les vieux vêtement récupérés sont nettoyés, déchiquetés avant que les fibres ne soient retricotés.

"Pas d'eau, pas de colorant. La seule chose ajoutée est un matériau issu de ressources durables pour renforcer le fil car le déchiquetage mécanique les raccourcit" a indiqué le groupe dans un communiqué dévoilé mercredi dernier.

Pour le moment, seuls trois articles sont disponibles à la reconfection: un pull, une couverture pour bébé et une écharpe dont les prix s'étalent de 9,30 euros à 14 euros.

Looop
Looop © HKRITA/H&M

La machine a été développée par le Hong Kong Research Institute of Textiles and Apparel (HKRITA) qui dispose désormais d'une licence large pour équiper d'autres enseignes intéressées par le processus.

Enjeu écologique

Pour H&M, c'est un joli coup de pub et une façon d'accélerer sur le recyclage des vêtements, une cause devenue majeure dans le secteur du prêt-à-porter. Les entreprises de "fast fashion" qui proposent des habits à bas coûts et des collections règulièrement renouvelées, ont été très critiquées ces dernières années pour leur impact écologique. La fabrication (le coton, par exemple, réclame énormément d'eau) mais surtout le gaspillage sont pointés du doigt.

Looop
Looop © HKRITA/H&M

En 2018, H&M avait d'ailleurs lancé une ligne "Conscious", réputée durable, mais rapidement attaquée par l'Autorité norvégienne de la consommation pour son manque de transparence. L'année dernière, c'est Zara qui a promis des textiles "100% durables" d'ici 2025.

Quant à la fameuse machine, H&M refuse encore d'indiquer si elle sera installée dans d'autres magasins prochainement. En attendant, l'enseigne continue de promouvoir la collecte en magasin pour assurer le recyclage de ses vêtements.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business