BFM Business

Fermeture des remontées mécaniques: peut-on se faire rembourser gratuitement son séjour au ski?

La station de ski de La Plagne, en janvier 2010 (illustration)

La station de ski de La Plagne, en janvier 2010 (illustration) - Jean-Pierre Clatot - AFP

La plupart des acteurs de la montagne ont assoupli leurs règles pour permettre à leurs clients d'obtenir plus facilement un remboursement en cas d'annulation.

Le mince espoir qu’entretenaient encore les professionnels de la montagne a été réduit en poussière. Mercredi, le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a annoncé que les remontées mécaniques des stations de ski "ne rouvriront pas le 1er février" en raison de l'évolution de la situation sanitaire.

Un coup de massue pour le secteur alors que les vacances d’hiver représentent 30% de l’activité des stations. S’il reste possible de partir s’aérer à la montagne, certains vacanciers amateurs de glisse souhaiteront sans doute annuler leur séjour. Fort heureusement, la plupart des différents acteurs ont assoupli leurs conditions de remboursement compte tenu de cette situation exceptionnelle.

Hébergement

Bien que plus souples, les règles en matière d’annulation ne sont pas les mêmes d’un hébergeur à l’autre. C’est pourquoi il est conseillé de contacter son tour-opérateur dans le cas d’une réservation d’un séjour tout compris. Ski-Planet offre néanmoins la possibilité d’annuler sans frais (hors prime d’assurance facultative et frais de dossier) "toute nouvelle réservation effectuée entre le 04/01/21 et le 31/01/21)" et ce, "quel que soit le motif", à condition que l’annulation soit effectuée au moins 15 jours avant la date d’arrivée.

Auprès du Parisien, le président du Syndicat national des résidences de tourisme, Patrick Labrue, assure que "la grande majorité" des professionnels de l’hôtellerie ont "inscrit une clause d’annulation du séjour en cas de fermeture des remontées mécaniques ou des stations, sur décision du gouvernement, dans les conditions de vente". C’est par exemple le cas de Pierre & Vacances qui permet à ses clients de "modifier ou annuler sans frais" leur réservation incluant l’hébergement mais également les prestations éventuelles dont les forfaits de ski et la location du matériel, "dans le cas où les remontées mécaniques ne seraient pas ouvertes".

Même chose chez Bellambra qui propose d’annuler ou de modifier gratuitement sa réservation sans justification au moins 5 jours avant son arrivée et jusqu’au 31 janvier. La Centrale de Réservation de Val d’Isère prévient pour sa part que "toute réservation prise après le 21 janvier pour la période du 23 janvier jusqu’au 7 mars 2021 ne pourra pas être annulée en invoquant la clause 'fermeture des remontées mécaniques'". Chez MMV, un remboursement du séjour à 100% est possible en cas de confinement mais le groupe conseille de prendre une assurance afin de pouvoir annuler sa réservation sans justificatif et jusqu’à la dernière minute.

Enfin, s’agissant des plateformes de réservation entre particuliers, Abritel rappelle que "les hôtes déterminent" eux-mêmes les "politiques d’annulation et de remboursement pour la plupart" des biens proposés à la location sur son site.

Forfait

Pour ce qui est des conditions de remboursement de forfaits de ski, les règles sont là-encore différentes d’un exploitant à l’autre. Délégué général des Domaines Skiables de France, Laurent Reynaud invite les voyageurs à regarder les conditions générales de vente pour y voir plus clair mais affirme qu'il est "a minima" possible d'obtenir un avoir.

Beaucoup de stations accordent toutefois un remboursement intégral, selon France Montagnes. C’est le cas par exemple de Valmorel, l’Alpe-d’Huez, Val Thorens ou encore Tignes qui remboursent gratuitement et sans justificatif toute annulation de forfait jusqu’à un jour avant la date de début de validité.

Matériel

De la même manière, la plupart des enseignes de location de matériel de ski se montrent conciliantes. Chez Sport 2000, il suffit d’annuler sa réservation jusqu’à 48 heures avant le 1er jour de ski pour être remboursé de la totalité du paiement, y compris les frais de dossier. Même chose chez son concurrent Skiset.

Transports

En cas d’annulation d’un voyage, la SNCF indique que les billets de train (TGV inOui, Intercités, Ouigo, TER en correspondance et TGV internationaux) sont échangeables et remboursables sans frais jusqu’au 7 mars si l’annulation a lieu au moins trois jours avant le départ.

Dans l’aérien, la plupart des compagnies proposent de modifier son vol sans frais ou d’annuler sa réservation, auquel cas le client a le choix entre un remboursement et un avoir valable plusieurs mois. La majorité des loueurs de voiture offrent eux aussi la possibilité d’annuler sans frais sa réservation mais il convient tout de même de jeter un œil aux conditions générales de vente pour en connaître les détails.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco