BFM Business

Facebook : un réseau toujours pertinent pour les entreprises ?

-

- - Unsplash

Les questions se posent autour de l'entreprise de Mark Zuckerberg. Quel avenir pour Facebook ? Les marques doivent-elles laisser tomber ce réseau ?

Depuis quelques mois, Facebook connaît un profondément changement : modification de l’algorithme, perte de popularité auprès des jeunes, perte de confiance suite au scandale Cambridge Analytica… En tant qu’entreprise, comment se positionner ? Faut-il toujours investir du temps et de l’argent sur ce réseau social ? Voici mes pistes de réflexion.

Modification de l’algorithme : chute de la portée organique

Accompagnant de nombreux clients sur le sujet, je peux vous l’affirmer, et ce n’est pas une surprise : la portée organique chute sur Facebook. Vous l’avez sûrement remarqué si vous avez une page sur ce réseau : les publications sont très peu vues, et suscitent beaucoup moins d’engagement qu’auparavant.

Rien de surprenant, car le réseau a changé son algorithme pour privilégier le contenu de vos amis et famille, ainsi que des journaux, en mettant de côté les publications des marques. Ne vous jetez pas la pierre donc, car même en observant les meilleures stratégies de Community management sur des pages Facebook, on remarque que leur taux d’engagement est très faible.

Exposition du nombre de publicités Facebook

Pour faire face à ce taux d’engagement qui chute drastiquement, beaucoup d’entreprises se tournent vers la publicité. Cette option peut être, en effet, très rentable. L’outil publicitaire Business Manager est très puissant, avec une potentielle audience colossale et une possibilité de ciblage très pointue. C’est d’ailleurs sûrement le meilleur outil publicitaire du marché.

Cependant, comme cet outil est de plus en plus utilisé, les tarifs augmentent. Si vous avez un petit budget, profitez-en donc vite, avant que cela ne devienne plus (vraiment) rentable (soyez rassurés, vous avez encore de la marge).

Baisse de popularité auprès des jeunes

Ce n’est pas une surprise : depuis quelques années, les jeunes de moins de 25 ans ont peu à peu quitter le navire Facebook. Ils se sont dirigés progressivement vers d’autres réseaux, notamment Snapchat et Instagram. Si cette tranche d’âge fait partie de votre cible principale, il serait donc probablement intéressant de vous intéresser à ces autres réseaux.

Instagram, l’avenir de Facebook ?

Ce sujet sera traité dans un prochain article. Il est vrai qu’au vu des difficultés que rencontrent actuellement les marques sur Facebook, et du nombre d’entreprises sur Instagram qui ne cesse d’augmenter, on est en droit de se poser la question. Selon le Rapport annuel 2018 d’Hootsuite, en 2016, 18% des marques utilisaient Facebook. En 2017, ce chiffre a atteint les 22%. En 2018, il a fait un bond en atteignant 55% ! Le taux d’engagement en moyenne étant bien plus élevé sur Instagram que sur Facebook, il est en effet, je pense pertinent de s’y intéresser. Quand bien sûr, votre cible y est… Rien ne sert de suivre une tendance si vos prospects n’y sont pas.

Facebook en 2019

Pour cette année 2019, Facebook n’est pas selon moi, à mettre de côté pour les marques. Cela dépend vraiment du secteur d’activité, de la cible et du métier de l’entreprise. Pour certaines entreprises, il peut être une vraie erreur d’oublier Facebook. Car de nombreuses stratégies fonctionnent toujours extrêmement bien, et sont parfois les seules solutions réellement efficaces.

Et sur le long terme ?

Pour les marques, je ne suis pas forcément optimiste concernant l’avenir de Facebook sur le long terme, et surtout concernant l’avenir des pages Facebook. La seule variable qui pourrait me faire changer d’avis, serait que le réseau change profondément sa politique vis-à-vis des pages entreprises. Car si elle continue sur cette lancée, il n’est je pense, pas forcément pertinent pour une marque, de continuer à travailler d’arrache-pied pour faire vivre une page Facebook. Tout en sachant que son contenu sera de toute façon mis de côté par l’algorithme (si l’entreprise ne fait pas appel à la publicité, bien sûr).

Comment réagir ?

Deux options s’offrent donc souvent à nous : soit partir sur un autre réseau quand cela est possible, ou alors adopter une stratégie différente sur Facebook.

Définissez précisément où se situe votre cible, sur quel réseau elle passe le plus de temps. Peut-être sera-t-il l’occasion de changer de navire… Quant à la modification de la stratégie : je vois beaucoup d’entreprises envisager seulement une présence Facebook via une page, qui génère très peu d’engagement. Si c’est votre cas, je vous conseille de remettre sérieusement à plat votre stratégie Facebook. Votre page est-elle vraiment efficace ? Sert-elle à quelque chose ? Pouvez-vous envisager un autre moyen de capter vos prospects sur ce réseau ? Faites-vous accompagner si besoin sur toutes ces questions.

Selon moi, Facebook n’est pas en danger de mort. Tout d’abord car, soyons honnêtes, l’entreprise Facebook n’a pas de soucis à se faire, ayant racheté Instagram et Whatsapp. Ces 2 réseaux sont en pleine croissance. Mais aussi car le réseau donne encore de beaux résultats pour de nombreuses marques.

Cependant, de nombreuses stratégies devraient être revues en profondeur. Finalement, adoptez l’esprit « marketeur » : même face à l’adversité (un algorithme qui fait chuter le taux d’engagement), recherchez de nouvelles solutions pour atteindre vos prospects sur ce réseau. À vous de jouer, et n’hésitez pas à venir échanger avec moi sur le sujet, je serais ravie de vous aider !

Isabelle COUGNAUD