BFM Business

Washington s'oppose à la fusion American Airlines-US Airways

La fusion entre AMR et US Airways paraît compromise après la plainte du gouvernement américain.

La fusion entre AMR et US Airways paraît compromise après la plainte du gouvernement américain. - -

L'administration américaine indique, ce mardi 13 août, porter plainte contre la fusion qui devait donner naissance à la plus importante compagnie aérienne mondiale. Un moyen de préserver la concurrence selon elle.

La fusion a beau avoir reçu la bénédiction des autorités de la concurrence en Europe, elle se heurte à un obstacle majeur outre-Atlantique. Le gouvernement américain a, en effet, déposé plainte contre le mariage entre AMR, la maison-mère de la compagnie American Airlines, et US Airways, a annoncé le département de la Justice ce mardi 13 août.

La plainte vise à "maintenir la concurrence dans l'industrie aérienne", explique le communiqué du DoJ. Washington craint, en effet, que cette fusion ne se traduise "par une hausse des tarifs aériens pour les consommateurs pour un moindre service".

Bruxelles estimait le problème de concurrence réglé

American Airlines et US Airways avaient annoncé leur intention de convoler le 14 février. Le premier groupe, en faillite, devait posséder 72% du capital du nouvel ensemble qu'il aurait formé avec le second. Le PDG d'US Airways aurait dirigé celle qui serait devenue la plus grosse compagnie aérienne du monde.

Début août, la Commission européenne avait donné son feu vert sous conditions à la fusion. Le commissaire européen à la concurrence, Joaquin Almunia estimait alors que les "engagements proposés par les parties" concernées réglaient "le problème de concurrence repéré sur la liaison Londres-Philadelphie".

Nina Godart