BFM Eco

Uber Eats se retire de sept pays à partir de juin

Uber Eats va quitter sept pays

Uber Eats va quitter sept pays - Pascal GUYOT / AFP

"Conformément à (sa) stratégie", Uber Eats va quitter sept pays qui ne représentent que 1% de ses réservations et 4% de ses pertes. Avec l'objectif d'investir avant tout dans ses "marchés prioritaires".

Le service de livraisons Uber Eats a annoncé ce lundi qu'il cesserait son activité le 4 juin en République Tchèque, Egypte, au Honduras, en Roumanie, Arabie saoudite, Ukraine et Uruguay, mais Uber y poursuivra toutefois son activité de transport de personnes avec chauffeur.

Cette décision correspond à la stratégie d'Uber Eats d'"être en première ou deuxième position" là où cette activité existe, ce qui suppose "d'investir dans certains pays", et "d'en quitter d'autres". Ces sept pays représentent seulement 1% des réservations Uber Eats, précise le groupe, mais 4% de ses pertes.

"Conformément à notre stratégie, nous allons réinvestir ces économies dans des marchés prioritaires où nous nous attendons à un meilleur retour sur investissement", indique Uber dans ce document.

Activité adaptée à la pandémie

La plateforme américaine a subi de plein fouet la crise du Covid-19, qui a drastiquement réduit les besoins de transport. Pour compenser, le groupe a notamment accru ses livraisons de plats depuis les restaurants. Elle livre également des courses depuis le début de la pandémie, et a étendu ses services pour transporter également des colis et des objets personnels.

Uber, qui doit publier ses résultats trimestriels jeudi, a déclaré qu'il avait suffisamment de liquidités pour surmonter la crise économique avec quelque 10 milliards de dollars de fonds disponibles.

P.L avec AFP