BFM Business

Trois candidats à la reprise du réseau de salons de coiffure Dessange

Dessange

Dessange - François GOGLINS/Wikimedia

Le coiffeur niçois Pascal Coste, le groupe Provalliance (Franck Provost, Jean Louis David...) et le groupe de capital-investissement LFPI ont tous les trois fait part de leur intérêt pour le rachat de Dessange International.

Mis vente il y a plusieurs mois par la société d’investissement Eurazeo, Dessange International cherche son repreneur. Selon le Journal du Dimanche, trois candidats sont intéressés par le rachat du réseau de salons de coiffure longtemps incarné par son fondateur, Jacques Dessange, le "coiffeur des stars" mort en janvier 2020.

Sur la liste des candidats figure notamment le coiffeur niçois Pascal Coste et ses 250 salons. S'il lorgne aujourd'hui sur un concurrent mythique, c'est que le rachat de Dessange International lui permettrait de faire son entrée dans l’élite mondiale. En additionnant le chiffre d'affaires de Dessange (89 millions d'euros en 2019) au sien presque moitié moindre (50 millions d'euros en 2019 et 65 millions d'euros visés en 2021), l'entrepreneur de 55 ans serait en effet propulsé au 4e rang mondial.

Le groupe Pascal Coste a déjà pris langue avec l'actuelle direction de Dessange pour "construire un projet", prêt à engager "plus de 100 millions d'euros" dans la transaction qui pourrait être tranchée d'ici un mois.

Provalliance et le fonds LFPI également sur les rangs

Pascal Coste resterait toutefois loin derrière les leaders américains Regis Corporation (SuperCuts, Cost Cutters, Regis Salons), Great Clips et le groupe français Provalliance (Franck Provost, Jean Louis David, Coiff&Co). Et ce dernier s’est également porté candidat au rachat de Dessange International. Enfin, le groupe de capital-investissement LFPI (La Financière patrimoniale d’investissement), fondé par deux associés gérants de la banque Lazard, a lui aussi fait part de son intérêt.

La bataille entre les trois prétendants pour racheter le réseau de salons Dessange devrait s’animer dans les prochaines semaines. Le montant de l'opération est estimé à 150 millions d’euros. En 2010, lorsque Jacques Dessange a cédé ses parts à Eurazeo, l’entreprise était valorisée 80 millions d’euros.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis avec AFP Journaliste BFM Eco