BFM Business

XL Airways: la décision du tribunal sera rendue vendredi

Placée en redressement judiciaire, la compagnie aérienne connaîtra finalement son sort ce vendredi alors que l'entreprise fait l'objet de "plusieurs marques d'intérêt appuyées", selon son avocat.

Il faudra encore patienter quelques jours pour connaitre le sort d'XL Airways. Le tribunal de commerce de Bobigny examinait, ce mercredi, l'avenir de la compagnie aérienne en redressement judiciaire et dont les vols sont interrompus depuis lundi. Finalement, la décision sera rendue vendredi.

XL Airways a fait l'objet de "plusieurs marques d'intérêt appuyées", avait indiqué samedi, date limite du dépôt des offres, son avocat Laurent Coltret, soulignant toutefois qu'elles se heurtaient à des problèmes de financement.

Le délai du tribunal est la conséquence d'une offre de dernière minute de Gérard Houa, actionnaire minoritaire d'Aigle Azur. Selon La Tribune, il promet d'injecter 30 millions d'euros, "15 millions en fonds propres et 15 millions sous forme de prêt actionnaire". Gérard Houa avait déjà échoué à reprendre Aigle Azur, la semaine dernière.

"L'offre ne nous a pas paru offrir toutes les garanties nécessaires mais la justice se laisse encore quelques heures pour délibérer", jusqu'à vendredi 14h, a déclaré Laurent Magnin, le PDG de la compagnie, à la sortie du tribunal.

La proposition en question prévoit de garder deux des quatre avions d'XL Airways et 48% du personnel en "prolongeant des liaisons vers l'Est, notamment la Chine" et en arrêtant celles vers les Caraïbes, les Etats-Unis en basse saison, et La Réunion, a indiqué à l'AFP sur place un de ses proches, Philippe Bohn, ajoutant que M. Houa proposait "30 millions d'euros" pour la reprise de la compagnie.

Le patron de XL Airways avait de son côté sollicité l'intervention de la Banque publique d'investissement (Bpifrance) dans une lettre ouverte au directeur général de cet organisme Nicolas Dufourcq. "Le débat n'est pas de vous avoir comme actionnaire à long terme, mais de repartir en conquête avec votre aide", a-t-il ajouté dans cette lettre également envoyée aux médias. 

XL Airways emploie 570 collaborateurs et a transporté en 2018 quelque 730.000 passagers avec quatre Airbus A330, tous en leasing. Elle dessert essentiellement l'Amérique du Nord, notamment les États-Unis, les Antilles et la Réunion, mais aussi la Chine.

Thomas Leroy, avec l'AFP