BFM Business

Winterkorn, le président du directoire de Volkswagen, va-t-il démissionner?

Après le scandale, le constructeur automobile pourrait démettre de ses fonctions son président du directoire. Mais il ne veut pas partir.

Le scandale que doit affronter actuellement Volkswagen fait tomber des têtes. Le constructeur s'apprête à limoger son président du directoire Martin Winterkorn, rapporte le quotidien allemand Tagesspiegel en citant des sources au sein du conseil de surveillance du groupe.

Le dirigeant n'a plus la confiance du conseil de surveillance explique le quotidien berlinois sur la foi de ses sources, non identifiées. Martin Winterkorn, 68 ans, aux manettes depuis 2007, était sorti victorieux au printemps dernier d'un duel avec le patriarche du groupe Ferdinand Piëch, et avait assis sa main mise sur le groupe. Il devait théoriquement être prolongé de deux ans à son poste vendredi, jusqu'à fin 2018.

Mais Martin Winterkorn, dans un message vidéo, se dit "infiniment désolé". "Je m'excuse profondément auprès de nos clients, des autorités et de l'opinion publique dans son ensemble pour cette faute", a poursuivi le patron de VW, qui indique ne pas avoir à l'heure actuelle "les réponses à toutes les questions". Il indique également qu'il veut continuer. 

Mathias Müller choisi pour la suite?

Les membres les plus influents du conseil de surveillance, réunis en un sous-comité appelé présidium, doivent se réunir déjà mercredi au siège du groupe à Wolfsburg (nord) et entendre Martin Winterkorn.

Il pourrait être remplacé par Matthias Müller, qui préside pour l'instant le directoire de Porsche, la division de voitures de sport du groupe, ajoute le journal, précisant que ce changement devrait être décidé officiellement vendredi. Un porte-parole de Volkswagen a qualifié ces informations de "ridicules".

D. L. avec agences