BFM Business

Volkswagen veut devenir le numéro 1 mondial de l'électrique d'ici 2025

Le gros des quelque 34 milliards d'euros dédiés aux nouvelles technologies servira donc à étoffer l'offre de voitures tout électriques et hybrides.

Le gros des quelque 34 milliards d'euros dédiés aux nouvelles technologies servira donc à étoffer l'offre de voitures tout électriques et hybrides. - Tobias SCHWARZ-AFP

Pour proposer une gamme complète de voitures électriques et "autonomes", Volkswagen prévoit de dépenser plus de 34 milliards d'euros, soit la moitié de ses investissements pour les cinq années à venir.

Volkswagen a décidé de passer la vitesse supérieure à la fois dans l'électrification déjà prévue de sa large gamme de voitures et dans les véhicules autonomes. À l'issue d'un conseil de surveillance à son siège social de Wolfsburg (Allemagne), le patron du géant automobile allemand, Matthias Müller, l'a dit sans ambages: "Nous créons les conditions pour faire de Volkswagen le numéro un de l'électrique d'ici 2025". Une ambition pour laquelle, le géant européen met de gros moyens financiers.

Pour les cinq années qui viennent, le volume d'investissement total du groupe (hors coentreprises chinoises) s'élèvera à "plus de 70 milliards d'euros", selon un porte-parole du groupe. Cela représente environ 14 milliards d'euros par an en moyenne, un peu moins donc qu'avant le "dieselgate".

L'électrification des véhicules est un axe central de la stratégie adoptée par Volkswagen après la révélation à l'automne 2015 de la manipulation par le groupe de millions de moteurs diesel pour les faire paraître pour plus propres qu'ils n'étaient en réalité. Le gros des quelque 34 milliards d'euros dédiés aux nouvelles technologies servira donc à étoffer l'offre de voitures tout électriques et hybrides.

Lors du salon international de l'automobile de Francfort en septembre 2017, Volkswagen avait promis de proposer une variante électrifiée de ses quelque 300 modèles d'ici à 2030, soit un investissement de 20 milliards d'euros.

Parmi les différentes déclinaisons de cette stratégie, l'usine de Zwickau, dans l'est de l'Allemagne, va être transformée en site de production exclusivement consacré à l'électrique, a précisé le groupe. Les véhicules produits reposeront sur une architecture commune baptisée MEB (modular electrification toolkit).

Volkswagen va par ailleurs investir avec ses partenaires locaux plus de 10 milliards d'euros en Chine d'ici 2025 pour développer et produire des voitures électriques et hybrides dans ce pays, son plus gros marché, comme annoncé jeudi. Ces investissements sont comptabilisés séparément par le groupe allemand.

F.Bergé avec AFP