BFM Business

Volkswagen va rappeler 8,5 millions de voitures en Europe

Le groupe allemand a annoncé dans un communiqué ce jeudi 15 octobre qu'il allait rappeler plus de 8 millions de véhicules sur le Vieux Continent.

L'ardoise continue de s'alourdir pour Volkswagen. Le constructeur allemand va dès janvier 2016 rappeler 8,5 millions de véhicules en Europe à la suite du scandale des moteurs truqués. C'est ce qu'il a annoncé dans un communiqué publié ce jeudi 15 octobre.

Cette annonce fait suite à l'injonction faite jeudi au groupe par les autorités allemandes de rappeler les voitures concernées outre-Rhin(2,4 millions).

Jusqu'ici Volkswagen avait évoqué le chiffre de 8 millions de véhicules concernés en Europe, sur 11 millions dans le monde équipés d'un logiciel permettant au moteur de fausser les résultats de tests antipollution.

Dans le communiqué, le groupe de Wolfsburg assure qu'il contactera directement les clients concernés pour les informer et rappelle que n'importe quel client du groupe peut se rendre sur les différents sites des marques appartenant à l'entreprise (Audi, Skoda) pour savoir si son automobile est équipée du logiciel.

6,5 milliards d'euros de provisions

Volkswagen indique en outre être "en train de travailler au maximum pour trouver des solutions techniques", en assurant que les actions qui seront opérées sur les véhicules concernés se feront "sans coût pour les clients". Enfin, il déclare que les véhicules équipés du moteur frauduleux EA189 sont absolument sûrs et peuvent continuer à être utilisés jusqu'à leur remise aux normes. 

Cette nouvelle péripétie devrait donc saler un peu plus la note pour Volkswagen qui commence à prendre des mesures. Mardi, le groupe allemand a annoncé une réduction drastique de ses investissements au niveau de la marque Volkswagen, à hauteur de 1 milliard d'euros par an.

En outre, l'entreprise va devoir faire face à d'importants coûts et frais juridiques. Fin septembre, elle avait annoncé avoir provisionné dans ce but 6,5 milliards d'euros dans ses comptes, soit l'équivalent d'environ la moitié de ses bénéfices annuels.

J.M.