BFM Business

Volkswagen contraint de rappeler 500.000 véhicules aux Etats-Unis

Volkswagen est accusé d'avoir contourné les normes environnementales américaines

Volkswagen est accusé d'avoir contourné les normes environnementales américaines - John Mac Dougall - AFP

Le constructeur allemand s'est vu exiger par l'administration Obama de rappeler près d'un demi-million d'automobiles. En cause un logiciel dont ces véhicules étaient équipés pour contourner des normes environnementales.

Coup dur pour Volkswagen aux Etats-Unis. Le constructeur allemand s'est vu exiger par les autorités américaines le rappel de 500.000 véhicules. En cause: une technologie mise en place par Volkswagen pour contourner les normes environnementales en vigueur aux Etats-Unis.

Volkswagen aurait ainsi doté 482.000 de ses voitures diesel vendues aux Etats-Unis d'une technologie permettant de contourner les règles sur les émissions de certains polluants, assure l'agence environnementale américaine (EPA) dans un communiqué.

Selon l'agence, ces véhicules, qui incluent également des modèles Audi, comportaient un logiciel activant un dispositif de réduction des émissions de C02 seulement au moment où des tests anti-pollution étaient menés sur ces voitures par les autorités.

"Une menace pour la santé publique"

Ce mécanisme était en revanche automatiquement désactivé quand le véhicule roulait normalement, polluant ainsi bien plus que ce que le groupe Volkswagen reconnaissait officiellement.

"Utiliser un appareil pour échapper aux règles visant à garantir un air propre est illégal et constitue une menace pour la santé publique", a indiqué Cynthia Giles, une des responsables de l'EPA citée dans le communiqué.

Vendus depuis 2008 aux Etats-Unis, les voitures incriminées, dont des Golf, Audi A3, Passat et autres Beetle, devront être rappelées par le constructeur pour que le système d'émission de gaz soit "réparé", assure l'agence environnementale.

L'agence ajoute également que le groupe Volkswagen pourrait par ailleurs voir sa responsabilité engagée et pourrait ainsi devoir verser des pénalités.

J.M. avec AFP