BFM Business

Voler en jet privé à prix Ryanair

Le Boeing 737-700 qu'elle a réaménagé disposera de 60 sièges inclinables.

Le Boeing 737-700 qu'elle a réaménagé disposera de 60 sièges inclinables. - Ryanair

"La compagnie low-cost irlandaise va lancer un nouveau service de location d'avion à l'heure pour clients fortunés. Ryanair promet un service de luxe à des tarifs agressifs."

Le low-cost peut-il s'imposer dans le luxe? Ryanair y croit désormais dur comme fer. Symbole du low-cost par excellence, la compagnie aérienne irlandaise s'apprête à lancer un service de location d'avion à l'heure pour clients fortunés, révèle le site du Guardian. À cet effet, elle va réaménager la cabine d'un de ses Boeing 737-700. Cet avion comprendra 60 sièges de type business, inclinables (mais pas transformables en lits). Les passagers se verront servir des repas haut de gamme. Le tout pour un tarif que la compagnie promet agressif sans néanmoins en préciser le prix. Elle précise juste que la durée des vols ne dépassera pas 6 heures. Les liaisons transatlantiques sont donc exclues.

Avec cette offre, Ryanair souhaite s'adresser aux grandes entreprises, équipes sportives et autres groupes de passagers appréciant de ne voler qu'avec des connaissances. Une clientèle haut de gamme que la compagnie drague de plus en plus. "Plus de 25 millions de voyageurs d'affaires volent avec Ryanair chaque année", indique un porte-parole de la compagnie au Guardian. Un quart de son trafic total. 

La montée en gamme de Ryanair

La récente montée en gamme de la compagnie de Michael O'Leary constitue clairement un tournant. Sans renier ce qui lui a permis de proposer des tarifs nettement plus bas que ceux des compagnies traditionnelles, Ryanair souhaite désormais s'adresser à une clientèle plus exigeante en matière de service. Elle a, par exemple, lancé son service Business Plus qui autorise plus de flexibilité dans les billets, permet d'emporter plus de bagages et de perdre moins de temps à l'embarquement et au débarquement.

La compagnie a aussi introduit la possibilité, moyennant finance, de réserver en ligne le siège de son choix et d'emporter plus de bagages en cabine qu'avec le tarif de base. Le patron de Ryanair estime désormais rentable de proposer ce genre de petits services qu'il refusait naguère de proposer.

Frédéric Bianchi