BFM Business

Voiture électrique: Siemens abandonne

Siemens abandonne une partie de ses activités de borne de recharge

Siemens abandonne une partie de ses activités de borne de recharge - -

Siemens a annoncé, mardi 3 septembre, abandonner une grande partie de son activité de bornes de recharge pour voitures électriques. L'activité ne serait pas assez rentable.

Siemens baisse les bras. L'industriel a annoncé, mardi 3 septembre, abandonner une grande partie de son activité de bornes de recharge pour voitures électriques. Il s'était lancé dans ce créneau il y a deux ans.

La raison? "Le marché des voitures électriques ne s'est pas autant développé qu'on l'espérait à l'origine", commente Siemens. Et donc le besoin en systèmes de recharge devrait être moins grand.

Siemens va tout de même remplir les contrats qu'il a déjà engrangé pour cette activité. Mais il va l'arrêter progressivement, "relativement bientôt", a indiqué sa porte-parole. Le groupe, qui ne précise pas le nombre de salariés concernés par l'abandon de cette activité, mène des discussions avec les syndicats pour les redéployer au sein de ses filiales.

Engouement suite à la crise

Pour Bertrand Rakoto, consultant et analyste automobile chez Polk interrogé sur BFMBusiness, ce manque de développement du marché est normal. "Par rapport à la voiture électrique, il y a eu un engouement extrêmement important à la suite de la crise de 2008-2009. Et puis beaucoup d'entreprise se sont investies dans le domaine. Aujourd'hui, on s'aperçoit, ce que l'on savait plus ou moins, que le marché n'allait pas démarrer du jour au lendemain".

Il poursuit: "les perspectives en 2013 sont forcément inférieures aux espoirs que nous avions fondé les années précédentes. Donc nécessairement, les investissements vont mettre plus longtemps à être rentabilisés".

Il pronostique même que "la rentabilité n'arrivera pas avant le fin de la décennie au moins". Pour lui, c'est un marché qui est seulement à son démarrage.

BFM Business.com