BFM Business

VIDÉO - A Orly, le gigantesque chantier de reconstruction de la piste 3 a débuté

Les travaux de reconstruction de la piste 3 de l'aéroport d'Orly ont débuté. Un chantier pharaonique qui devrait durer quatre mois pour un investissement total de 120 millions d'euros.

Pelleteuses et camions ont remplacé les avions sur la piste 3 de l'aéroport d'Orly. 150 engins au total sont déployés pour ce chantier de reconstruction. Après la phase de démolition, place au terrassement. Une opération délicate à cause notamment de plusieurs infrastructures à proximité. 

"Pour la ligne 14 du Grand Paris, il y a un tunnelier qui passe sous Orly. Les anciens aqueducs des eaux de Paris là aussi sont dans notre zone de chantier. Donc il faut les protéger et également renforcer les anciens ouvrages", explique Fabrice Duprat, maître d'oeuvre du chantier de la piste 3 d'Orly. 

Les matériaux de 1947 réutilisés

Pour ce chantier titanesque, 1.400 personnes se relaient nuit et jours, à quelques encablures des deux terminaux de l'aéroport. C'est la première fois que la piste est reconstruire, depuis sa création en 1947. Pour y parvenir, les ouvriers vont réutiliser les 300.000 tonnes de béton qui ont été détruites.

"Les matériaux de 1947 d'origine vont servir à faire la piste de 2019. On recycle nos propres matériaux", ajoute Fabrice Duprat. 

Moins chers et plus écologiques, ces travaux coûtent tout de même 1 million d'euros par jour au groupe ADP, pour un investissement total de 120 millions d'euros. Avant de s'attaquer à la piste 3, il a aussi fallu rénover la piste 2 qui devrait être remise en exploitation le 2 septembre. Du côté de la piste 3, la remise en service est prévue le 2 décembre. 

Pour permettre la réalisation de ces chantiers, plus de 3.000 vols ont dû être déplacés vers l'aéroport de Roissy. Durant toute la durée des travaux, des survols inhabituels sont à prévoir pour les habitants du nord-est du Val-de-Marne et de la Seine-et-Marne, ainsi que dans la vallée de l'Orge au sud de l'aéroport. 

Elodie Messager, Jean-Baptiste Graziani avec Carole Blanchard