BFM Business

Uberpop interdit par la justice en Espagne

-

- - Britta Pederson - AFP

Un juge madrilène a interdit mardi le service de voiturage Uberpop en Espagne, après une plainte déposée par une association de taxis se sentant menacés par le développement de cette start up américaine

Les revers judiciaires s'accumulent pour Uber. Un juge madrilène a interdit, ce 9 décembre, au service de voiturage d'exercer en Espagne. Une décision prise après la plainte déposée par une association de taxis se sentant menacés par le développement de cette start up américaine.

Cette décision concerne le service proposé par la société californienne sous le nom d'Uberpop, consistant à mettre en relation des passagers avec des automobilistes qui ne sont pas des chauffeurs professionnels.

Le juge, saisi en référé par l'association madrilène des taxis, justifie cette interdiction par le fait qu'il s'agit d'"une protection à titre préventif basée sur la législation en vigueur".
Le magistrat fait valoir que ces chauffeurs amateurs ne disposent pas des autorisations administratives nécessaires pour le transport de personnes, selon un communiqué du tribunal dont il dépend.

Un juge néerlandais a interdit lundi le service Uberpop. En France, le tribunal de commerce de Paris doit décider vendredi si Uberpop constitue une concurrence déloyale pour les sociétés de véhicule de tourisme avec chauffeurs.

C.C. avec AFP