BFM Business

Tesla vaut désormais plus que Ford en Bourse

Elon Musk peut bomber le torse

Elon Musk peut bomber le torse - Susan Bates - AFP

Après la publication de livraisons record au premier trimestre, le groupe dirigé par Elon Musk a vu ses titres gagner plus de 7% et passant devant Ford, en capitalisation boursière. Et GM n'est plus très loin.

Ford a beau avoir un siècle de plus que Tesla et vendre 78 fois plus de voitures, l'entreprise de Seattle pèse désormais moins en Bourse que l'entreprise d'Elon Musk.

À la faveur de livraisons record enregistrées au premier trimestre, Tesla a bondi en Bourse lundi, prenant plus de 7% sur le Nasdaq. Les titres s'échangeaient hier à près de 300 dollars l'action, portant la capitalisation boursière à 48,6 milliards de dollars contre 45 milliards pour Ford. Le deuxième constructeur automobile américain se voit ainsi devancé par un acteur qui vend 70 fois moins de véhicules. Et le premier, General Motors, n'est plus qu'à quelques encablures (51,2 milliards de dollars).

3 milliards de pertes en 8 ans

Pourtant, comme dit auparavant, les ventes de Tesla, n'ont rien à voir avec celles de ces deux grands groupes. L'entreprise d'Elon Musk a vendu 84.000 véhicules l'an passé et espère arriver à un chiffre de 500.000 voitures produites d'ici à 2018. GM et Ford ont eux respectivement vendu 6 et 10 millions de véhicules en 2016.

De plus, Tesla accumule les pertes. L'an passé, l'entreprise a perdu 773 millions de dollars après 888 millions en 2015. Depuis 2008, l'entreprise a brûlé presque 3 milliards de dollars.

Mais il faut croire que les investisseurs n'en ont cure et envisage un avenir plus radieux pour Tesla. C'est le cas de Ben Kallo, un analyste de Robert W. Baird & Co cité par Bloomberg. "Je ne sais pas si les gens veulent de l'électrique mais ils veulent acheter des Tesla. Et les équipes de Tesla sont meilleures que celles des autres constructeurs. Ils attirent plus de talents et il y a bien plus de choses qui se passent dans leurs locaux que ce que nous savons déjà", affirme-t-il.

Elon Musk a d'ailleurs adressé un message sur Twitter pour inviter les investisseurs à lui faire confiance. "Tesla est complètement surévalué si l'on se base sur le passé, mais cela n'est pas pertinent. Le prix d'une action représente la valeur ajustée au risque des futurs flux de trésorerie", a-t-il indiqué sur le réseau social, rappelant les bases du concept théorique de la valeur d'une action.

Ce qui sous-entend évidemment que Tesla a énormément de potentiel et doit devenir à terme bénéficiaire. Il y a deux ans, Elon Musk estimait que cela pourrait être le cas en 2020. Patience donc.

Julien Marion