BFM Business

Témoignages de passagers bloqués à Roissy

La nuit dernière, une centaine de militaires de la sécurité civile ont tenté d'apporter de l'aide aux passagers naufragés de Roissy.

La nuit dernière, une centaine de militaires de la sécurité civile ont tenté d'apporter de l'aide aux passagers naufragés de Roissy. - -

A cause des intempéries, des centaines de voyageurs sont restés bloqués. A l’aéroport de Roissy, le ministère de l’Intérieur a dépêché hier lundi cent militaires de la sécurité civile pour aider les passagers à passer la nuit. La situation devrait s’améliorer ce mardi. Reportage.

A l’aéroport de Roissy, le ministère de l’Intérieur a dépêché hier lundi cent militaires de la sécurité civile pour aider les passagers à passer la nuit.

« J’ai une couverture, des gens qui prennent soin de moi... »

Après 48 heures d’attente et une nuit passée sur le sol de l’aéroport, Marie-Madeleine, 62 ans, trouve enfin un peu de repos sur un lit de camp, avant de rallier Dublin, en Irlande : « J’ai une couverture, des gâteaux, de la boisson et des gens qui prennent bien soin de moi, même si j’aurais bien aimé pouvoir me reposer dans une chambre d’hôtel ».

Pour certains, c'est la débrouille...

Au total, 300 lits et 2500 couvertures ont été déployés. C’est insuffisant. La priorité est donc donnée aux familles avec enfants et aux personnes âgées. Pour les autres, comme Clara, c’est la débrouille : « J’ai un vol pour Beyrouth, je voulais être sûre de le prendre. Je me retrouve à dormir ici avec un petit oreiller d’appoint ».

« Ça donne vraiment une mauvaise image de la France »

L’exaspération a gagné certains, comme Marie : « Tout le monde est très gentil avec moi, mais toute la journée, j’ai continuellement fait la queue. J’en ai plein le dos ». Depuis samedi, la préfecture assure qu’une centaine de policiers sont envoyés chaque jour à l’aéroport. « Heureusement qu’ils sont là et nous aident comme ils peuvent », assure Lionel. « Ça donne vraiment une mauvaise image de la France ».

La veille, 3000 voyageurs avaient dû trouver le sommeil dans les aérogares. Avec la fin des chutes de neige, la situation devrait revenir à la normale ce mardi.