BFM Business

SNCM sera fixée sur son sort le 25 novembre

Les salariés de la SNCM doivent attendre.

Les salariés de la SNCM doivent attendre. - Boris Horvat - AFP

Le tribunal de commerce de Marseille devait se prononcer sur la cessation de paiement de la société maritime. Il a décidé de reporter sa décision au 25 novembre.

Les salariés de la SNCM pensaient être fixés sur le sort ce vendredi 14 novembre. Ils vont devoir attendre encore un peu.

Le tribunal de commerce de Marseille a décidé de surseoir à statuer en repoussant au 25 novembre sa décision. Un juge-enquêteur a aussi été nommé et devra rendre, au plus tard le 21 novembre, un rapport sur la situation financière de l'entreprise.

Vers un redressement judiciaire?

Cette décision intervient après une audience à huis-clos du tribunal de commerce mercredi, où le président du directoire, Olivier Diehl, avait défendu l'option du redressement judiciaire, au grand dam des salariés.

Etat, Veolia et Transdev estiment que ce redressement judiciaire, une étape "technique", va permettre à la compagnie à la fois d'effacer l'ardoise de Bruxelles et de trouver un nouvel actionnaire à la compagnie chroniquement déficitaire. La SNCM se trouve en effet sous le coup de deux condamnations européennes à rembourser des aides publiques jugées illégales, pour un total supérieur à 400 millions d'euros.

Remboursement de prêts

La compagnie a déposé le bilan le 4 novembre. Transdev, son actionnaire majoritaire, lui a réclamé début novembre le remboursement anticipé de 103 millions d'euros de prêts et Veolia, co-actionnaire, 14 millions, deux créances que la SNCM est dans l'incapacité financière de rembourser.

Ces demandes de remboursement avaient pour but de provoquer la cessation de paiement. A l'audience de mercredi, le parquet avait justement souligné le caractère inédit d'une procédure de cessation de paiement initiée par l'actionnaire principal d'une entreprise.

D. L. avec AFP