BFM Business

Skoda s'attaque au marché des véhicules électriques et hybrides

Le concept Skoda Vision-E préfigure le premier véhicule 100% électrique de Skoda.

Le concept Skoda Vision-E préfigure le premier véhicule 100% électrique de Skoda. - Skoda Auto

Le constructeur tchèque, filiale du groupe Volkswagen, vient de dévoiler ses ambitions en matière de véhicules propres.

À la veille du salon de l'automobile de Shanghai (Chine), Skoda affirme ses ambitions en matière de mobilité durable. "D'ici à 2025, Skoda aura dans sa gamme, outre des véhicules hybrides rechargeables, cinq voitures dont la propulsion sera exclusivement assurée par l'électricité" indique le constructeur dans un communiqué. 

C'est justement à Shanghai que la marque tchèque présentera son concept Skoda Vision E, préfigurant sa première voiture électrique. Dotée de deux moteurs électriques de 306 chevaux, offrant jusqu'à 500 kilomètres d'autonomie et une vitesse maximale de 180 km/h, "Skoda Vision E est le premier concept d'une voiture purement électrique dans l'histoire de la marque, longue de plus de 120 ans" souligne le constructeur.

La présentation de ce concept de véhicule propre en Chine ne doit rien au hasard. Ce pays est désormais le premier marché du constructeur tchèque. Sur les 1.127.700 voitures vendues en 2016, environ un quart (317.000) ont trouvé preneur sur le marché chinois. 

Une Skoda sur quatre sera électrique ou hybride plug-in 

Skoda prévoit de commercialiser, à partir de 2019, une première mouture hybride rechargeable (qui combine un moteur thermique et électrique) de sa berline haut de gamme Superb, qui sera suivie un an plus tard d'un premier modèle purement électrique de la marque. Le constructeur espère, qu'à l'horizon 2025, "une voiture neuve sur quatre de marque Skoda vendue dans le monde sera soit électrique soit hybride rechargeable". En 2012, le groupe avait déjà installé des moteurs électriques dans une dizaine de ses berlines Octavia, pour des tests sur les routes tchèques sous le nom d'Octavia Green E Line.

L'industrie automobile est le principal moteur de l'économie tchèque, très dépendante des exportations. Outre Skoda Auto, la République tchèque accueille sur son sol des usines du sud-coréen Hyundai et de la joint-venture TPCA (Toyota Peugeot Citroën Automobile).

Basé à Mlada Boleslav, à 60 km au nord-est de Prague, le constructeur tchèque a dégagé l'année dernière un bénéfice net record de 951 millions d'euros, chiffre en hausse de 34% sur l'année précédente.

A.M. avec AFP