BFM Business

Safran développe des robots pour l'armée de terre

Le démonstrateur eRider est un véhicule autonome développé par Safran.

Le démonstrateur eRider est un véhicule autonome développé par Safran. - Marc Scudeletti-Safran

Safran travaille avec cinq PME à la création de robots pour l'armée de terre. Parmi ces nouveaux supplétifs, un véhicule autonome développé avec PSA et Valeo.

L'armée française aura d'ici quelques années des véhicules robots assistant les unités de combats au sol. Safran a été retenu comme chef de fil industriel dans le cadre du programme dénommé Furious (FUturs systèmes Robotiques Innovants en tant qu'OUtilS au profit du combattant embarqué et débarqué).

Les missions assignées à ces futurs robots terrestres seront l'exploration de bâtiments, le transport de charge et de matériels pour fantassins. Les objectifs de ce programme insistent "sur leurs capacités novatrices comme l'autonomie de déplacement en évitant les obstacles dans tous types d'environnements."

Ce projet, qui prépare le futur programme d'insertion de robots terrestres au sein des forces armées, consiste à tester trois prototypes de tailles différentes au sein d'une section d'infanterie dès 2019, a précisé la Direction générale de l'armement (DGA) qui a passé ce marché. Le plus gros des trois robots sera le véhicule autonome eRider développé par Safran Electronics & Defense en partenariat avec Valeo et PSA.

Cinq PME sont associées au programme mené par Safran

Les tests seront effectués au centre d'entraînement aux actions en zone urbaine (Cenzub) hébergé dans le camp militaire de Sissonne, (Aisne).

Compte tenu du calendrier serré du projet (18 mois pour la première étape) Safran s'est associé à cinq PME: Effidence, Technical Studio, Kompai et 4D Virtualiz. L'industriel a également sollicité la collaboration de laboratoires robotiques français: le CNRS, l'Institut Pascal, l'IRSTEA, les Mines de Paris et le LORIA notamment.

Le projet Furious s'insère dans le cadre de Scorpion, programme de renouvellement des capacités de combat de l'armée de terre.

Frédéric Bergé