BFM Business

Rond point du Christ de Saclay: deux ans de travaux pour diminuer les bouchons

Des travaux de réaménagement du rond point du Christ de Saclay dans l'Essonne sont en cours. Cet important chantier doit permettre de fluidifier la circulation aux abords du pôle universitaire et scientifique, qui continue de se développer.

Chaque jour, environ 20.000 véhiculent empruntent le rond-point du Christ de Saclay. Sur une seule voie, voitures mais aussi bus se partagent tant bien que mal l'espace. Avec le développement du pôle universitaire, scientifique et technologique de Saclay, les véhicules qui passent à cet endroit devraient être 30.000 à l'horizon 2034.

Face à cet affluence à venir, des travaux de réaménagement de cet axe stratégique sont en cours avec pour objectif de fluidifier le trafic. 

"Le chantier consiste avant tout à doubler les voies routières pour permettre une fluidité. Cet ouvrage concrètement va supprimer 1.000 heures de bouchon par jour", se réjouit François Durovray, président du Conseil départemental de l'Essonne. 

Outre l'amélioration de la circulation, une passerelle qui permettra de faciliter les déplacements des piétons et des cyclistes au quotidien va être créée.

"Les pistes cyclables sont aménagées en parallèle de la route départementale et elles seront maillées avec les aménagements existants. Des cheminements piétons sont également aménagés aux carrefours et seront sécurisés par des signalement tricolores", précise Thierry Mas-Maury, responsable du chantier. 

En mars 2020, tout devra être terminé

La phase de terrassement est aujourd'hui quasiment terminée sur ce chantier à 27 millions d'euros qui a débuté au mois de mars. Les ouvriers s'activent car l'ouvrage doit être terminé en mars 2020 en raison de la création de plusieurs structures sur le plateau de Saclay. A terme, plus de 10.000 chercheurs et 50.000 étudiants doivent venir 

"Il était important de lancer ces travaux à temps de manière à ce qu'ils puissent être livrés au moment où les occupants de ces structures qui sont mises en place aujourd'hui, établissements scientifiques, établissement universitaires vont recevoir leurs occupants ainsi que les logements", souligne Jean-Benoît Albertini, préfet de l'Essonne. 

A terme, le plateau de Saclay doit accueillir plus de 60.000 étudiants et 10.000 enseignants chercheurs. 

C. B avec Cédric Adam, Jean-Baptiste Graziani