BFM Business

Renault: Ghosn-Tavares, divorce par consentement mutuel

Carlos Tavares (à droite), avec Carlos Ghosn (à gauche), le président de Renault.

Carlos Tavares (à droite), avec Carlos Ghosn (à gauche), le président de Renault. - -

Le constructeur a annonce, ce 29 août, le départ de Carlos Tavares. Le numéro 2 du constructeur aura passé 32 ans au sein de la marque au losange.

Remue-ménage à la direction de Renault. Le groupe a annoncé le départ du numéro 2, Carlos Tavares. La rupture intervient "d'un commun accord" selon le communiqué officiel.

Il y a quelques jours, Carlos Tavares avait affiché publiquement son ambition de prendre la tête de GM ou de Ford. C’est une surprise de la part d'un homme qui a passé toute sa carrière chez Renault.

Chez Renault, c'est l'autre Carlos. Pourtant, le bras droit est arrivé dans l'entreprise bien avant le patron, Carlos Ghosn. Renault, Carlos Tavares y a passé toute sa vie. Entré en 1981 comme ingénieur, son succès en tant que directeur de projet sur la Mégane 2 qui va faire de lui un élément indispensable.

Fondu de courses

Après une parenthèse de 7 ans chez Nissan il revient à la maison-mère en 2011, comme directeur général délégué. Numéro 2 du groupe, il n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis. Surtout, Carlos Tavares est un passionné d'automobile. C'est sous son impulsion que Renault relance la marque sportive Alpine. Pas étonnant de la part de ce fondu de courses, qui admet être devenu ingénieur faute d'avoir pu être pilote professionnel.

A 55 ans, il quitte une entreprise où il ne pouvait plus vraiment progresser. Devenir calife à la place du calife était impossible, ou en tout cas pas tout de suite. Carlos Ghosn devrait rester en place au moins jusqu'en 2018.

Anthony Morel