BFM Business

Renault et PSA tirent les ventes d'automobiles en Europe

Les marques françaises ont tiré l'ensemble des ventes automobiles en France

Les marques françaises ont tiré l'ensemble des ventes automobiles en France - Éric Piermont - AFP

Les immatriculations des marques Peugeot et Renault affichent des hausses respectives de 17% et 16%, alors que les ventes en Europe progressent de 6%.

Le marché automobile européen a progressé de 5,9% en octobre par rapport au même mois de 2016, tiré par la France et l'Espagne, et les bonnes performances des constructeurs français, selon des statistiques publiées ce jeudi.

Les immatriculations du groupe PSA ont bondi de 74,1% grâce à la consolidation d'Opel et Vauxhall avec Peugeot, Citroën et DS, alors que Renault a progressé de 17,7%, d'après les chiffres de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

En octobre, les immatriculations ont notamment progressé de 13,7% en France et en Espagne, et de 7,1% en Italie. L'Allemagne, premier marché européen, s'est contentée d'une hausse de 3,9%. A l'inverse, le Royaume-Uni a confirmé ses difficultés récentes sur fond de "Brexit", subissant une baisse de 12,2%. Au total, 1,17 million d'automobiles neuves ont été mises sur les routes de l'UE le mois dernier.

L'Italie et l'Espagne en forte progression

Sur les dix premiers mois de l'année, les immatriculations en Europe ont progressé de 3,9% par rapport à la même période de 2016, totalisant 12,8 millions de voitures particulières neuves. Parmi les cinq plus grands marchés, l'Italie (+8,9%), l'Espagne (+7,3%) sont en tête des progressions, devant la France (+4,8%) et l'Allemagne (+2,3%). Le Royaume-Uni s'inscrit en baisse de 4,6%.

Du côté des constructeurs, Volkswagen continue de régner sur le marché européen avec 24,5% des immatriculations le mois dernier. Affichant une hausse de 4,8%, il progresse cependant à un rythme moins soutenu que le marché et cède donc du terrain à ses concurrents, notamment français. Parmi les marques du géant allemand, Audi baisse de 1,8% et le label Volkswagen progresse de 2,4%.

Le deuxième groupe européen, PSA, profite du rachat cet été d'Opel, qui était comptabilisé l'an dernier dans le giron de l'américain General Motors, et pèse 16,2% des immatriculations en octobre. La marque à l'éclair, dont les ventes s'effritent un peu sur un an, lui apporte un volume de près de 67.000 véhicules supplémentaires.

DS en difficulté

Au sein de PSA, Peugeot brille avec des immatriculations en hausse de 17,7%, alors que Citroën (+7,7%) fait mieux que le marché. En revanche, la marque aux aspirations haut de gamme DS (-19,6%), ne voit toujours par le bout du tunnel.

Le groupe Renault se maintient à la troisième place en Europe, avec 10,6% des immatriculations en octobre (+1,1 point sur un an). La marque au losange progresse de 16,8%, alors que sa marque roumaine à bas coûts Dacia est en hausse de 20%.

Parmi les constructeurs étrangers, Toyota (+20,5%) enregistre la meilleure performance et rassemble 4,7% des immatriculations, creusant l'écart avec son compatriote Nissan en baisse de 4,9% le mois dernier.

L'américain Ford, en plein renouvellement de sa populaire Fiesta, progresse de 5,5% et s'empare du quatrième rang européen, avec 6,7% des immatriculations.

Bond de Mercedes

Il passe devant l'allemand BMW, en baisse de 7,8% en octobre, plus mauvaise performance parmi les principaux constructeurs. La part de marché du groupe de Munich a chuté de 0,9 point sur un an, à 6,1%.

Son compatriote Daimler, grand rival sur le marché du haut de gamme, progresse de 6,5%, grâce à Mercedes (+8%) alors que ses petits véhicules citadins Smart reculent de 4,2%. Le constructeur souabe talonne Ford, avec une part de marché de 6,6% dans l'Union européenne.

Fiat-Chrysler (FCA) double aussi BMW, et se range derrière Daimler, malgré une part de marché en baisse à 6,4% (-0,3 point). Ses immatriculations ont un peu progressé (+1,1%). Mais sa principale marque, Fiat, a vu ses immatriculations reculer de 1,3%, une baisse compensée par les fortes hausses de Jeep (+19,8%) et Alfa Roméo (+18,7%).

Dans le match entre Coréens, Kia (+10%) fait mieux que Hyundai (+7,9%) en octobre, mais reste derrière en termes de parts de marché, avec 3,3% des immatriculations, contre 3,6%.

Sur dix mois, Suzuki enregistre la plus forte hausse (+23,3%), mais le constructeur japonais représente seulement 1,6% des immatriculations. Suit PSA (+20,7%), qui profite là aussi des ventes d'Opel/Vauxhall, devant Toyota (+15,1%) et le groupe Renault (+7,7%).

J.M. avec AFP