BFM Business

Refonte du RER D: trois branches décrochées de la ligne dès le 9 décembre

Trois branches vont être décrochées de la ligne

Trois branches vont être décrochées de la ligne - Guillaume BAPTISTE / AFP

Les branches Vallée (Orangis à Corbeil), Malesherbes (Corbeil à Malesherbes) et Littoral (Melun à Corbeil) ne disposeront plus de trains directs vers Paris à compter du 9 décembre et seront reliées au RER D par correspondance.

C’est une réorganisation loin de faire l’unanimité parmi les voyageurs concernés. À compter du 9 décembre, le RER D sera doté d’un nouveau système de correspondances. Dans le détail, les branches Vallée (Ris-Orangis à Corbeil), Malesherbes (Corbeil à Malesherbes) et Littoral (Melun à Corbeil) ne disposeront plus de trains directs vers Paris mais seront reliées à la ligne par correspondance.

Autrement dit, les 12.000 voyageurs concernés par ces branches devront désormais descendre obligatoirement du RER D pour emprunter des "navettes" à Juvisy ou Viry-Châtillon s'ils souhaitent se rendre à Paris (ou faire le chemin inverse). Aussi les voyageurs désireux de se rendre sur la branche Vallée devront-ils faire un changement à Corbeil-Essonnes. Les temps de correspondance seront compris entre 5 et 7 minutes

La nouvelle organisation du RER D
La nouvelle organisation du RER D © Ile-de-France Mobilités

Améliorer la ponctualité

Cette refonte du RER D vise à "réduire les retards et augmenter le nombre de trains", selon la SNCF et Ile-de-France Mobilités qui rappellent que la "ponctualité de la ligne D est à ce jour une des plus faibles de l’ensemble des trains circulant en Ile-de-France, avec un taux de 84,6%". Avec ce nouveau système, la SNCF promet un niveau de ponctualité d’au moins 90% et jusqu’à 95% sur les branches de la Vallée, de Malesherbes et du Littoral.

La nouvelle organisation permettra également d’augmenter le nombre de trains, notamment en période de pointe, sur une ligne qui ne cesse de voir sa fréquentation augmenter. Ile-de-France Mobilités assure que la "branche Melun sera renforcée pendant l’heure la plus sollicitée le matin par l’introduction de 3 trains entre Sénart et Paris". Par ailleurs, le nombre de train augmentera de 15% en semaine sur la branche Malesherbes.

Deux recours déposés

Au total, la ligne devrait enregistrer quatre fois moins de trains supprimés. Autre bonne nouvelle pour les usagers, les branches Malesherbes, Vallée et Littoral bénéficieront dès septembre 2019 de nouveaux trains "plus fiables" et "équipés d’écrans dynamiques, de climatisation, de prises électriques et de caméras de vidéoprotection".

Reste que la réorganisation du RER D est loin de satisfaire les usagers concernés qui font part de leur agacement sur les réseaux sociaux. Deux recours ont déjà été déposés pour suspendre le projet. L’un par les maires de Ris-Orangis, Etiolles et Soisy-sur-Seine. L’autre par l’association D-.

Paul Louis