BFM Business

PSA va investir 1,5 milliard d'euros en France d'ici à 2017

L'usine de Poissy emploi quelque 5.550 salariés.

L'usine de Poissy emploi quelque 5.550 salariés. - Sébastien Bozon - AFP

L'investissement concerne les principales usines du groupe dans l'Hexagone, et surtout le site de Poissy. Celui-ci va se spécialiser dans les petits modèles "premium".

L’horizon s’éclaircit pour l’usine PSA de Poissy (Yvelines). Le constructeur automobile vient de confirmer qu’il allait investir 1,5 milliard d'euros dans la modernisation de ses usines en France, comme il s’y s'était engagé par un accord de compétitivité signé en 2013.

C’est l’usine de Poissy qui en sera la principale bénéficiaire puisqu’elle va recevoir 100 millions d’euros afin d’y installer la nouvelle plateforme EMP1 dédiée aux petites voitures. Il s'agit de spécialiser le site dans les déclinaisons les plus rentables des petites citadines, comme les 208 GTI et DS3 et ses remplaçantes.

L'avantage de cette base technique est de pouvoir fabriquer sur la même ligne d'assemblage différents types de véhicules de la petite citadine comme la DS3 portes au petit SUV du genre 2008.

Si ce choix pérennise le site de Poissy à moyen terme, il va entraîner une baisse d'activité. L'usine, qui emploie quelque 5.550 salariés, recourt déjà régulièrement au chômage partiel. Or elle va passer de deux lignes de montages à une seule.

Des congés séniors pour réduire les effectifs

Du coup, en attendant l'attribution de nouveaux véhicules, Poissy voit sa production plafonner à 140.000 voitures par an à l'horizon 2017.

Jeudi, la direction s'est voulue rassurante en évoquant "un point bas" de production. "Si on prouve qu'on est capables de produire du segment B pas tellement plus cher" qu'ailleurs, "on va nous attribuer d'autres volumes", a-t-elle ajouté.

Mercredi, le comité central d'entreprise de PSA a rendu un avis favorable sur les objectifs en matière d'emploi pour 2015 fixés par la direction, qui mise sur les congés seniors et l'apprentissage pour ajuster ses effectifs. A Poissy, la direction table sur "un potentiel" de 350 congés seniors, contre 163 prévus initialement. L'élargissement du dispositif, qui va permettre aux salariés de partir cinq ans avant leur retraite effective, avec 75% de leur salaire brut, devrait en effet attirer plus de volontaires.

Mathieu Sévin avec C.C.