BFM Business

PSA renonce à l'autopartage à Berlin

Le groupe automobile français proposait des Citroën C-Zero et C1 en autopartage à Berlin. (image d'illustration)

Le groupe automobile français proposait des Citroën C-Zero et C1 en autopartage à Berlin. (image d'illustration) - Médiathèque PSA

Le groupe automobile français a fermé sa plateforme Multicity. Ouverte en 2012 dans la capitale allemande, elle n'a pas rencontré le succès espéré.

À Berlin, on préfère rouler allemand. Depuis le 29 octobre dernier, les Berlinois ne peuvent plus emprunter les Citroën C-Zero ou Citroën C1 en libre-service garées en bas de chez eux. Le groupe PSA, propriétaire des marques Peugeot, Citroën, DS et Opel, a en effet décidé d'arrêter son service d'autopartage. Déployée dans la capitale allemande depuis 2012, l'offre "Multicity" permettait de louer -à l'heure ou à la journée- l'une des 200 citadines proposées en autopartage. 

-
- © -

Comme l'indique le site spécialisé Automotive News Europe, en cinq ans d'existence, le service proposé par le groupe PSA n'a jamais vraiment rencontré le succès. Ce que ne démentent pas les responsables du groupe automobile français. Ces derniers admettent que de nombreuses erreurs ont été commises et assurent avoir désormais tiré les leçons de cet échec. 

Citée par nos confrères, Brigitte Courtehoux, vice-présidente de PSA chargée des services connectés et des nouvelles mobilités, pointe notamment le nombre insuffisant de véhicules affectés à la plateforme, ainsi que leur mauvaise répartition dans l'agglomération berlinoise. "Certaines personnes ont parcouru jusqu'à 1 kilomètre avant de retirer la voiture louée", explique-t-elle.

PSA croit encore aux vertus de l'autopartage

Pour Brigitte Courtehoux, l'une des raisons de l'échec du service "Multicity" réside également dans le partenariat noué avec Deutsche Bahn. En vue de déployer sa plateforme à Berlin, le groupe automobile français s'était associé à l'opérateur ferroviaire allemand à qui il avait confié la partie logicielle du programme. Le groupe PSA a également été confronté à une forte concurrence.

En Allemagne, presque tous les constructeurs nationaux disposent de leur propre réseau d'autopartage. Le plus plébiscité à Berlin étant, selon Automotive News Europe, celui du groupe Daimler, appelé "Car2Go" qui propose à ses abonnés de rouler en smart, Mercedes classe A, classe B, CLA et GLA. 

Le succès mitigé de la plateforme "Multicity" n'empêche cependant pas PSA de croire encore aux vertus de l'autopartage. Le groupe automobile a récemment lancé un programme similaire à Barcelone (Espagne). Et songe à développer cette activité aux États-Unis. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV