BFM Business

PSA redresse la tête plus vite que prévu

PSa Peugeaot Citroen a fait connu une hausse de 9% de ses ventes en Asie, tirées par un marché chinois en hausse.

PSa Peugeaot Citroen a fait connu une hausse de 9% de ses ventes en Asie, tirées par un marché chinois en hausse. - STR- AFP

Le constructeur automobile a annoncé, ce 29 avril, un chiffre d'affaires en hausse de 4,6% au premier trimestre, à 13,7 milliards d'euros. Un chiffre tiré vers le haut grâce au marché asiatique.

Le retour en force de PSA Peugeot Citroën se confirme. Le constructeur automobile a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires record de 13,674 millions d'euros, en hausse de 4,6% par rapport à 2014.

Hors Faurecia, dont les ventes ont bondi de 13,8% sur le trimestre, et hors activité bancaire, le chiffre d'affaires de la division automobile ressort "en légère croissance" à 8,950 millions d'euros.

Les ventes sont surtout soutenues par le marché asiatique (+ 9%) " tirées par un marché chinois en hausse", indique PSA dans un communiqué. "Dans les régions Moyen-Orient-Afrique et Inde-Pacifique, les ventes du groupe sont également en forte hausse de respectivement 19% et 32%, avec une très bonne performance en particulier en Turquie (+47%)", ajoute le constructeur. 

Révision à la hausse des prévisions en Europe 

En revanche, les ventes de véhicules en Europe sont en léger retrait de -1%. PSA a toutefois revu en hausse de 10% sa production et ainsi augmenté les cadences dans ses usines françaises. Par ailleurs, il table sur un marché automobile en Europe en hausse de 4% en 2015, alors qu'il tablait en février sur une modeste progression de 1%.

Ses projections pour les autres zones sont inchangées : il table toujours sur une croissance de l'ordre de 7% pour le marché chinois, un repli d'environ 10% en Amérique Latine, et une chute d'environ 30% en Russie

Dans le cadre de son plan de redressement "Back in the race", présenté en avril par Carlos Tavares, PSA vise toujours une marge opérationnelle de 2% de sa division automobile à l'horizon 2018 et de 5% à l'horizon 2023, ainsi qu'un free cash flow cumulé de deux milliards d'euros sur la période 2015-2017.

"Nous accélérons dans la mise en œuvre de notre plan de reconstruction ' Back in the Race'", a déclaré Jean Baptiste de Chatillon, membre du Directoire. Et d'ajouter "Nous restons concentrés sur la réalisation complète des actions définies, indépendamment des vents favorables constatés en ce début d'année."

C.C. avec agences