BFM Business

PSA pourrait céder une de ses usines chinoises

-

- - Sébastien Bozon - AFP

""

Le constructeur automobile français PSA, en difficulté en Chine, réfléchit à l'idée de céder l'une de ses cinq usines dans ce pays, a rapporté mardi soir le journal Les Échos. Contacté par l'AFP, le groupe (marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall) n'avait pas de commentaire dans l'immédiat, à la veille de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Confronté à un "problème de surcapacité" dans l'ex-Empire du Milieu, selon une "source interne" de l'entreprise citée par le journal sous couvert d'anonymat, PSA souhaite soit céder, soit louer un de ses sites industriels. Selon le quotidien, il s'agit de "l'usine de Wuhan 2, ouverte en 2009 avec le partenaire chinois Dongfeng" en co-entreprise. Dongfeng est aussi l'un des actionnaires de référence de PSA, avec l'État français et la famille Peugeot.

Cette possible transaction interviendrait alors que PSA traverse une grave crise en Chine. En 2016, il a fait face à une nette baisse de ses ventes (-16%) dans un marché automobile pourtant en hausse (+15%). Sur les neuf premiers mois de septembre, la chute s'est encore accélérée, les marques du groupe n'ayant écoulé que 232.000 unités, soit -43% par rapport à la même période de 2016. Cette dégringolade semble avoir sonné le glas des ambitions de PSA d'atteindre le million d'unités vendues en Chine à l'horizon 2018, soit environ sa capacité de production sur place.

D. L. avec AFP