BFM Business

PSA et Fiat-Chrysler pourraient signer leur projet de fusion dès la semaine prochaine

-

- - Daniel ROLAND, Harold CUNNINGHAM / AFP

Selon Reuters, PSA va convoquer un conseil de surveillance, mardi prochain, pour présenter le protocole d'accord, même si des obstacles doivent encore être levés. De son côté, Bloomberg affirme que les deux groupes visent une signature dans la foulée.

La fusion entre PSA et Fiat-Chrysler, ça se précise! Selon Bloomberg, le protocole d'accord pour créer le 4ème constructeur automobile mondial pourrait être signé dès la semaine prochaine, même si certains détails doivent encore être finalisés. De son côté, Reuters assure qu'un conseil de surveillance de PSA sera convoqué ce mardi pour présenter le projet.

C'est le passif de Fiat qui doit encore être évalué plus finement par les gestionnaires alors que le constructeur italien fait face à la fois au fisc italien et aux accusations de General Motors sur des soupçons de corruption. Dans le premier cas, Fiat est accusé d'avoir sous-évalué Chrysler, lors de la fusion, pour payer moins d'impôt. Dans le second cas, une plainte a été déposée en lien à une enquête fédérale américaine sur des négociations salariales faussées aux Etats-Unis.

Reste encore la question de Dongfeng, l'actionnaire chinois de PSA. Comme le révélait BFM Business, les autorités américaines voient d’un mauvais œil sa présence au coeur de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler. Ce qui pourrait pousser le Chinois à se désengager, au moins de manière partielle. 

Plusieurs sources rapportent ainsi que le groupe chinois souhaite valoriser ses parts en la vendant. L’accord entre PSA et FCA prévoit d’ailleurs que Dongfeng pourra vendre 2,5% des 6,1% qu’il détiendra dans le futur groupe aux Peugeot. La famille fondatrice rêve de pouvoir monter un peu plus au capital pour rattraper les Agnelli qui détiendront 14% du capital.