BFM Business

Porsche se voit réclamer 1,8 milliard d'euros par sept fonds spéculatifs

Wolfgang Porsche (à droite) et son cousin Ferdinand Piëch (à gauche).

Wolfgang Porsche (à droite) et son cousin Ferdinand Piëch (à gauche). - -

Des hedge funds demandent des dédommagements à Wolfgang Porsche et Ferdinand Piëch dans le cadre du rachat avorté de Volkswagen par la marque haut de gamme. Ils leur reprochent d'avoir manipulé le marché en cachant l'opération.

Le rachat avorté de Volkswagen par Porsche en 2008 provoque encore des remous judiciaires. Selon des informations révélées par le magazine allemand Der Spiegel, dimanche 2 février, sept "hedge funds" (des fonds spéculatifs) réclament 1,8 milliard d'euros de dommages et intérêts à Wolfgang Porsche et son cousin Ferdinand Piëch, respectivement présidents exécutifs de Porsche et Volkswagen. Ces fonds accusent les deux dirigeants d'avoir manipulé le marché, leur causant de lourdes pertes.

En mars 2008, Porsche avait qualifié de "spéculations" les bruits lui prêtant l'intention de racheter Volkswagen. Sept mois plus tard, Porsche révélait qu'il détenait 42,6% des actions ordinaires de Volkswagen ainsi qu'une part supplémentaire de 31,5% par le biais d'instruments financiers.

L'action Volkswagen avait alors bondi à 1.005 euros, faisant brièvement du constructeur automobile allemand la plus grosse capitalisation boursière de la planète.

Une démarche "infondée" pour Porsche

Les fonds spéculatifs, pariant sur la baisse de l'action Volkswagen, avaient alors subi des pertes considérables.La tentative d'OPA de Porsche sur Volkswagen avait finalement échoué, en 2008.

Les fonds spéculatifs ont, fin 2013, déposé une plainte devant le tribunal de Francfort, poursuivant l'entreprise et ses responsables pour manipulation du marché présumée.

Ce que réfute Porsche. La marque de luxe a ainsi jugé "infondée", dimanche, la procédure menée par les fonds spéculatifs. "Porsche et les membres de son conseil de surveillance se défendront avec tous les moyens légaux à leur disposition", a déclaré le groupe dans un communiqué.

J.M. avec agences