BFM Business

Plan de soutien à l'automobile: Matthieu Orphelin veut limiter les bonus sur les SUV

Sur BFM Business, le coprésident du groupe parlementaire "Ecologie, Démocratie et Solidarité" a salué le plan présenté par Emmanuel Macron pour soutenir la filière automobile française, à travers des incitations à l'achat de véhicules électriques. Mais il s'est montré bien plus critique sur les bonus aux véhicules thermiques…

Sauver l'industrie automobile tricolore. C'est l'intention du gouvernement qui a présenté, par la voix du président de la République Emmanuel Macron mardi un plan de soutien à toute la filière. Cela passera par des incitations à l'achat, notamment des véhicules électriques. Mais aussi des véhicules thermiques, au grand dam du député Matthieu Orphelin, coprésident du groupe parlementaire "Ecologie, Démocratie et Solidarité", qui était invité sur BFM Business ce mercredi.

"La prime à la conversion me parait trop étendue" explique-t-il dans l'émission 12H, l'Heure H. "On a bien compris qu'il s'agissait d'une sorte de prime pour écouler les modèles de surproduction. (…) Mais là ce bonus là, sur tout un tas de véhicules essence et diesel, on ne peut pas dire que cette mesure soit très lisible du point de vue de la transition écologique" tranche-t-il.

"Dans les prochains jours, on va continuer à faire des propositions" poursuit-il. "Par exemple pour que les véhicules les plus lourds et notamment les gros SUV ne puissent pas bénéficier de beaucoup de soutien public."

Le député a d'ailleurs "quelques inquiétudes et interrogations" sur les objectifs à plus long terme du plan. "Quand j'entends le patron de Renault, le patron de PSA dire qu'ils vont miser sur les véhicules sur lesquels aujourd'hui on a le plus de valeur ajoutée et notamment les énormes véhicules qui parfois font plus de deux tonnes pour transporter une ou deux personnes en ville, ce n'est pas ça le modèle de développement auquel on aspire pour demain dans l'industrie automobile" prévient-il. "Oui à des véhicules où on sort des énergies fossiles mais des véhicules les plus légers possibles.

Thomas Leroy