BFM Business

Peugeot vend ses scooters au groupe indien Mahindra

Peugeot scooters vise 80 départs volontaires en préretraite, selon la direction.

Peugeot scooters vise 80 départs volontaires en préretraite, selon la direction. - Sébastien Bozon - AFP

Le groupe indien Mahindra va racheter 51% de la branche deux-roues de Peugeot, déficitaire depuis dix ans. Mahindra investira 15 millions d'euros dans la branche, précisent les deux groupes dans un communiqué, ce mardi.

Face à la morosité du marché des scooters en Europe, Peugeot se tourne vers l'Asie. Le groupe français va céder 51% de Peugeot Scooters au numéro un indien des tracteurs et des 4x4, Mahindra, ont annoncé les deux groupes, ce mardi 7 octobre.

Le conglomérat indien compte injecter 15 millions d'euros pour relancer la marque. Mais la direction de Peugeot scooters a tout de même annoncé viser 80 départs volontaires en préretraite.

Actuellement, le site de Mandeure, dans le Doubs, emploie 488 employés, et produit 100 véhicules par jour, contre plus de 1.000 il y a dix ans.

Un marché morose en Europe, florissant en Asie

Pas étonnant que le groupe français cherche à se séparer de son activité deux-roues. Depuis 2007, le volume du marché des scooters a diminué de 45%, selon Peugeot, cité par les Echos.

En cause, la crise, mais aussi les cycles de renouvellement plus longs et les contraintes accrues au niveau du permis de conduire. La branche scooter de PSA est d'ailleurs déficitaire depuis plus de dix ans.

Une partie de la production, notamment les modèles 50 cm3, sont désormais produits en Chine, par la société Qingqi. En Inde, les ventes de deux-roues sont en hausse de 23% sur un an. Mahindra, qui cherche à concurrencer des groupes comme Hero et Honda, pourrait acquérir les technologies occidentales grâce à ce rachat.

J.S avec AFP