BFM Business

Paris-Toulouse en autocar, pour… un euro

La société britannique Megabus fête l'ouverture de sa ligne Paris-Toulouse en proposant l'aller à un euro pendant une semaine.

La société britannique Megabus fête l'ouverture de sa ligne Paris-Toulouse en proposant l'aller à un euro pendant une semaine. - AFP

Dès lundi, une nouvelle ligne de bus va relier la capitale à la ville rose. C’est la compagnie britannique Megabus qui propose le trajet, avec une offre exceptionnelle de lancement à un euro pendant une semaine. Un effet de la loi Macron, qui prévoit la libéralisation du transport en autocar.

C’est une conséquence directe de l’adoption de la loi Macron, dont l’article 2 prévoit la libéralisation du transport en autocar. La société britannique Megabus va ouvrir une ligne reliant Paris à Toulouse en bus.

Le trajet à 15 euros

En moyenne, le billet coûtera 15 euros pour un trajet de 700 km, d’ores et déjà en vente le site internet du groupe anglais. A partir du 9 mars, les autocars partiront de la porte Maillot, à 21h30, pour une arrivée à Toulouse au petit matin (6h40) – soit un trajet d’une dizaine d’heures.

Pour fêter ce lancement, Megabus propose une offre exceptionnelle la première semaine, avec le trajet aller à une livre (environ 1 euro) dans la limite de dix billets par car, a précisé le groupe au Figaro.

"Permettre à des faibles revenus de voyager"

A titre de comparaison, un Paris-Toulouse en train vous coûtera au moins 40 euros pour un trajet de 5h30 sans correspondance. En avion, le billet grimpe à une centaine d’euros.

"Après avoir passé plus d'un an à demander aux autorités de nous permettre d’offrir ce service, nous sommes heureux d’avoir reçu l’approbation officielle, s’est félicité Edward Hodgson, directeur général de Megabus selon le site spécialisé Businesstravel.fr. Notre objectif est de proposer des voyages à bas coût qui permettront à des personnes à faibles revenus de voyager. Mais aussi de développer l’emploi, l’éducation, les affaires ou les loisirs". 

Autorisation exceptionnelle

S’il ne s’agit pas encore d’une ligne intérieure à proprement dire - le bus part de Londres pour rallier Toulouse via Paris -, Megabus pourra ouvrir de vraies lignes en France dès que la loi Macron sera définitivement adoptée.

 "Nous avons obtenu une autorisation exceptionnelle de la part des autorités françaises pour ouvrir cette ligne pendant quelques semaines en attendant la promulgation des décrets", a expliqué Megabus au Figaro.

Avec sa flotte de 8.000 autobus, la compagnie britannique espère s’installer en France très prochainement, et assurer des liaisons régulières de longues distances low-cost un peu partout dans le pays. Une petite révolution sur le marché français.
C. P.