BFM Business

Moscovici et Montebourg jugent "inappropriée " la retraite chapeau de Philippe Varin

Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont fustigé la retraite chapeau de 21 milliosn d'euros accordée à Philippe Varin.

Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont fustigé la retraite chapeau de 21 milliosn d'euros accordée à Philippe Varin. - -

Les ministres de l'Economie et du Redressement productif, ont demandé de "sérieuses explications" à PSA sur la retraite chapeau de 21 millions d'euros accordée à son actuel patron.

La polémique autour de la retraite chapeau de Philippe Varin, le patron de PSA, a vite atteint le sommet de l'Etat, mercredi 27 décembre.

Une fois n'est pas coutume, c'est d'une même voix que Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg se sont exprimés, à la sortie du Conseil des ministres. Le message est clair: la retraite du dirigeant est "inappropriée", et "des explications sérieuses" vont être demandées à PSA.

"Le niveau ou les modalités telles qu'elles ont été communiquées doivent être reconsidérés", a déclaré le ministre du Redressement productif. "Ces montants nous paraissaient inappropriés", a-t-il ajouté d'autant que "l'entreprise a imposé des sacrifices à ses salariés importants".

De son côté, son homologue de l'Economie et des Finances a demandé de "faire la clarté" sur ce dossier. "Il faut évidemment tenir compte de la situation de l'entreprise, des sacrifices qui ont été faits par les salariés, tenir compte aussi du fait que l'Etat a accordé une garantie de 7 milliards d'euros pour la banque PSA finance", a ainsi affirmé Pierre Moscovici.

Philippe Varin juge que la polémique repose sur "des idées fausses"

De son côté, Philippe Varin a fait savoir qu'il "comprend" la polémique, mais que celle-ci repose sur "des idées fausses"

"A mon départ du groupe, le moment venu, je ne toucherai aucune indemnité de départ", a-t-il assuré sur France Info, tout en reconnaissant qu'il "bénéficiera d'une retraite complémentaire d'environ 300.000 euros nets annuel".

"Je ne toucherai donc ni maintenant, ni plus tard, la somme des 21 millions d'euros dont on parle", a-t-il poursuivi, soulignant qu'il avait "volontairement renoncé à toute rémunération variable" : "J'ai donc zéro stock-option et zéro bonus".

|||sondage|||1396

Y. D.