BFM Business

Montezemolo va toucher 27 millions d'euros pour quitter Ferrari

Montezemolo est resté 23 ans à la tête de Ferrari.

Montezemolo est resté 23 ans à la tête de Ferrari. - STR - AFP

Luca Cordero di Montezemolo va quitter son poste le 13 octobre. En partant, il va toucher 5 fois son salaire annuel et 13,25 millions d'euros au titre d'une clause de non-concurrence.

Petit bonus de départ. L'ex-président de Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, qui a annoncé mercredi 10 septembre son départ de la direction de la firme italienne, va percevoir 27 millions d'euros d'indemnités, a déclaré la maison-mère Fiat dans un communiqué.

Montezemolo, âgé de 67 ans, dont 23 à la tête du célèbre constructeur d'automobiles de sport et de son écurie de Formule 1, touchera cinq fois son salaire annuel, soit 13,71 millions d'euros.

Il recevra également 13,25 millions d'euros au titre d'une clause de non-concurrence qui l'empêchera de travailler pour une société rivale de Ferrari jusqu'à mars 2017.

Contacté par un groupe automobile

L'ancien patron de Ferrari a annoncé qu'il démissionnerait le 13 octobre, alors que la fameuse marque n'a plus gagné le titre mondial en Formule 1 depuis 2007. Il sera remplacé par Sergio Marchionne, le patron de Fiat, dont Ferrari est une filiale.

Interrogé sur les rumeurs qui le voient désormais prendre la tête de la compagnie aérienne Alitalia, Luca Cordero di Montezemolo a assuré qu'il allait d'abord prendre le temps de chercher son fils de 4 ans à l'école, puis a affirmé, un sourire aux lèvres, avoir été contacté par "un grand groupe automobile ayant son siège à Detroit".

Par ailleurs, Le patron de Fiat-Chrysler, Sergio Marchionne, a assuré que Ferrari resterait indépendante et "italienne". "Nous n'avons aucune intention d'intégrer Ferrari dans le système Fiat-Chrysler car nous ne voulons pas la polluer par un système automobile conçu pour un marché de masse".

D. L. avec AFP