BFM Business

Monaco va entrer au capital de l'aéroport de Nice

L'Aéroport de Nice pourrait bien changer de nom

L'Aéroport de Nice pourrait bien changer de nom - Valéry Hache - AFP

La principauté va investir 150 millions d’euros dans le cadre de la privatisation de l’aéroport niçois. Et souhaite changer son nom pour apposer celui de Monte-Carlo.

Monaco met un pied dans l’aéroport de Nice. La principauté a décidé d’investir 150 millions d’euros chez son voisin niçois. L’été dernier, l’italien Atlantia -propriétaire de l’aéroport de Rome- et EDF ont décroché la privatisation de 64% de l’aéroport de Nice pour 1,2 milliard d’euros. Depuis, des contacts avec les repreneurs "se sont intensifiés et devraient aboutir très prochainement", explique la principauté à BFM Business.

Un protocole d’accord avec les repreneurs a déjà été signé il y a quelques semaines. L’entrée de Monaco devrait intervenir dans la foulée de la finalisation du rachat par Atlantia et EDF, soit mi-novembre. Ce chèque lui permettra de décrocher une participation d’environ 5% du capital de l’aéroport de Nice, ou 12% du consortium qui va en racheter 64%. En juin, l’État monégasque avait manifesté son intérêt pour devenir un actionnaire minoritaire. "Nous avions pris contact avec tous les candidats", confie le gouvernement monégasque. "Dès le départ, il était acté que Monaco serait un partenaire incontournable quel que soit le repreneur", ajoute un des candidats qui a échoué à la privatisation.

Le changement de nom fait débat

Monaco s’adossera ainsi au troisième aéroport français, derrière Roissy et Orly, avec 12 millions de passagers. Son héliport, qui fait la liaison entre les deux villes, est déjà géré par l’aéroport de Nice. L’objectif est d’étendre sa marque et de renforcer son attractivité.

Cet investissement sera réalisé à travers le "fonds souverain" monégasque doté de 2,3 milliards d’euros. Il pousse Monaco à justifier un changement de nom en sa faveur. "Cela fait partie des discussions", reconnait la principauté. Selon nos informations, l’aéroport pourrait être rebaptisé "Nice-Monaco" ou "Nice Monte-Carlo" à la place de "Nice Côte d’Azur".

Pour la métropole niçoise, le sujet est plus délicat. Si l’entrée de Monaco au capital est la bienvenue, le changement de nom est plus sensible. Les collectivités locales, qui conservent 36% de l’aéroport, n’y sont pas favorables. Il serait vécu comme une "perte d’identité". D’autant que, selon nos informations, les repreneurs se seraient engagés à ne pas le modifier lors de la privatisation. Reste à savoir si cette règle peut évoluer si tout le monde se met d’accord. Contactée, la direction de l’aéroport de Nice ne nous a pas répondu.

Matthieu Pechberty