BFM Business

Migrants: Cazeneuve accuse Eurotunnel de ne pas faire les efforts nécessaires

"Je souhaiterais que vous vous interrogiez davantage sur les moyens humains que vous entendez consacrer à la sécurisation de ce site", écrit le ministre de l'Intérieur dans une lettre adressée au président du groupe.

La société Eurotunnel épinglée. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a accusé le groupe de n'avoir pas fait les efforts nécessaires face à "l'aggravation de la situation" entraînée par l'afflux massif de migrants, dans une lettre au président du groupe, dont l'AFP a pris connaissance mardi.

Depuis plusieurs semaines, les tentatives d'intrusion sur le site d'Eurotunnel de migrants cherchant à passer au Royaume-Uni sont quotidiennes. Le groupe, qui critique le nombre insuffisant des forces de l'ordre dans la zone, affirme qu'environ 2.000 migrants ont "tenté de rentrer" sur le site du tunnel sous la Manche dans la nuit de lundi à mardi.

"Le groupe Eurotunnel, dont relève la sécurité de l'enceinte et de l'intérieur de l'emprise, n'a pas fait, selon mon analyse, des efforts à due proportion de l'aggravation de la situation", a dénoncé le ministre dans cette lettre adressée le 23 juillet au président du groupe Eurotunnel, Jacques Gounon.

"Je souhaiterais que vous vous interrogiez davantage sur les moyens humains que vous entendez consacrer à la sécurisation de ce site", a-t-il ajouté, estimant que le groupe avait divisé par trois les moyens humains consacrés à la sécurité depuis 2002.

"Présence exceptionnelle de 350 CRS et gendarmes mobiles"

"Pendant ce temps, l'Etat multipliait ses moyens par cinq et créait un fond d'intervention franco-britannique (...) De manière permanente, une présence exceptionnelle de 350 CRS et gendarmes mobiles contribue chaque jour à prévenir les intrusions", a souligné Bernard Cazeneuve, qui se trouve mardi à Londres pour évoquer les questions liées aux migrants avec son homologue, Theresa May.

Le 22 juillet, Eurotunnel a demandé une indemnisation de 9,7 millions d'euros aux gouvernements français et britannique pour compenser ses dépenses et pertes d'exploitation liées à l'afflux de migrants.

Un nombre record de 137.000 migrants ont traversé la Méditerranée au cours du premier semestre 2015. La pression migratoire est très forte sur Calais: selon le dernier décompte officiel, début juillet, environ 3.000 migrants, essentiellement Érythréens, Éthiopiens, Soudanais et Afghans, qui cherchent à gagner l'Angleterre, étaient recensés dans la région. En juillet, plus de 4.500 tentatives d'intrusion dans le tunnel ont été repoussées par les forces de l'ordre, selon le ministre de l'Intérieur. Et depuis début juin, huit migrants on perdu la vie à l'intérieur du site Eurotunnel ou en tentant de s'y rendre.

V.R. avec AFP