BFM Business

Méga-commande pour une PME prise en exemple par Hollande

François Hollande lors de sa visite chez Figeac Aéro le 14 avril dernier

François Hollande lors de sa visite chez Figeac Aéro le 14 avril dernier - Remy Gabalda - AFP

Ce sous-traitant aéronautique a enregistré une commande de 230 millions de dollars auprès de l'avionneur brésilien Embraer, ce lundi 12 octobre. Il s'agit de l'un des plus importants contrats de son histoire.

Horizon dégagé pour Figeac Aéro. L'équipementier aéronautique a remporté, ce lundi 12 octobre, un contrat de 230 millions de dollars auprès d'Embraer dans le cadre du programme E-Jets E2, les avions de ligne de nouvelle génération de l'avionneur brésilien.

Ce contrat est "valorisé à près de 230 millions de dollars sur toute la durée de vie du programme", indique l'équipementier dans un communiqué. Ce nouveau contrat, l'un des plus importants remporté par ce sous-traitant qui travaille notamment pour Airbus, lui permet de viser désormais un chiffre d'affaires de plus de 500 millions d'euros après mars 2018.

L'usine la plus moderne d'Europe

Figeac Aéro visait jusque-là un chiffre d'affaire de 500 millions d'euros au cours de son exercice décalé 2017-18, et un objectif de marge brute (Ebitda) "entre 23 et 25%". "Nous n'avions pas besoin de ce contrat pour tenir cet objectif", a déclaré Jean-Claude Maillard, le PDG de Figeac Aéro, à l'AFP. "Ce n'est qu'à partir de 2019 que ce programme génèrera un chiffre d'affaires significatif à Figeac Aéro", a-t-il précisé. Selon lui, "ce contrat va nous permettre de développer au-delà de mars 2018 le chiffre d'affaires et de dépasser largement les 500 millions".

Ce contrat confirme les ambitions de cette PME qui avit tapé dans l'œil de François Hollande. Le président de la République avait en effet visité les locaux de l'entreprise le 14 avril dernier et annoncé le lancement du plan industrie du futur. Le cadre était tout trouvé avec Figeac Aéro. Jean-Claude Maillard confiait ainsi à l'Usine Nouvelle que son groupe aurait "dans ans et demi l'usine aéronautique la plus moderne d'Europe".

J.M. avec AFP