BFM Business

Litige entre l'État et les sociétés d'autoroutes: les automobilistes vont-ils payer la note?

Les sociétés d'autoroutes pourraient décider d'augmenter leurs tarifs.

Les sociétés d'autoroutes pourraient décider d'augmenter leurs tarifs. - Jean-Szébastien Evrard - AFP

Les sociétés d'autoroutes auraient décidé d'augmenter, en 2016, leurs tarifs de 1%. Une hausse qui déplaît fortement à Ségolène Royal. Elle risque pourtant de ne pas pouvoir l'empêcher.

Le bras de fer entre les sociétés d'autoroutes et l'État risque bien de repartir de plus belle. En effet, après le gel de 2015, le prix des péages devrait repartir à la hausse en 2016, croient savoir Les Echos. L'augmentation moyenne devrait être légèrement supérieure à 1%, à partir du 1er février 2016.

"Je ne suis pas au courant", a immédiatement réagi Ségolène Royal ministre de l'Écologie sur RTL. "Il ne faudrait pas que les sociétés d'autoroutes profitent de la COP21 pour faire des annonces intempestives".

Mais en dehors de l'effet d'annonce, c'est la grandeur de cette hausse qui pose problème à la ministre. "C'est exclu puisque l'engagement qui était pris est de ne pas dépasser l'inflation, et même d'être en dessous de l'inflation, compte tenu du pactole que les compagnies autoroutières avaient déjà accumulé dans le passé".

Les contrats de concession sont en effet clairs: la hausse doit se monter à 70% de l'inflation. Celle-ci étant de 0,06%, les sociétés d'autoroutes ne devraient donc pas annoncer une hausse de plus de 0,04%.

Hausse de la redevance domaniale 

Mais les choses ne sont pas si simples. Selon le quotidien, les automobilistes vont devoir payer le règlement d'un vieux litige que les sociétés d'autoroutes ne comptent pas laisser passer, à savoir l'augmentation de 50% de la redevance domaniale (un prélèvement acquitté par ces sociétés) décidée par l'État en 2012, à laquelle s'ajoute pour certaines sociétés la compensation tarifaire d'investissements réalisés sur le réseau. Une hausse de 1,5% qui devait être appliquée entre 2015 et 2017.

Comme l'année dernière, le gel des tarifs avait été décrété, les concessionnaires décident de rattraper leur retard. La hausse pour 2016 devrait donc atteindre au total 1,23% chez APRR (Eiffage), 1,27% chez Area (Eiffage) et 1,63% pour les clients d'ASF (Vinci), selon Les Echos.

D. L.