BFM Business

Les premières voitures sans chauffeur arrivent sur les routes françaises

Les voitures sans chauffeur circuleront avec les autres, notamment dans les bouchons du périphérique parisien.

Les voitures sans chauffeur circuleront avec les autres, notamment dans les bouchons du périphérique parisien. - CaptainHaddock - Wikimedia - CC

Le ministère de l'Economie a annoncé mercredi 1er octobre les premières expérimentations sur route de véhicules autonomes en 2015, avec la mise en place d'une plaque d'immatriculation dédiée et provisoire.

A l'heure de l'ouverture du Mondial de l'automobile à Paris, la voiture sans chauffeur s'apprête à devenir une réalité tangible en France. Le ministère de l'Economie a annoncé mercredi 1er octobre que les premières expérimentations de voitures autonomes sur route auraient lieu en 2015. Elles seront équipées de plaques d'immatriculations spécifiques.

Les voitures concernées se mêleront au reste des automobilistes. Pour les différencier des autres véhicules, le gouvernement va mettre en place une plaque minéralogique spéciale voiture autonome, afin de leur permettre de circuler provisoirement.

Equipementiers et constructeurs ont des projets très aboutis. Renault ou Audi ont chacun une voiture autonome à proposer. La marque allemande est la plus en avancée. Daimler et Nissan développent leurs modèles également, des véhicules bardés de capteurs et de caméras, le tout relié à un ordinateur qui contrôle la voiture.

Le risque d'accident divisé par 10

A 130km/h sur autoroute, il ne sera pas question de lâcher le volant. Mais par exemple dans les embouteillages, le matin ou le soir sur le périphérique parisien, vous pourrez utiliser le pilotage automatique pour lire le journal, travailler, surfer sur internet. Bref, faire autre chose, pour occuper ces temps morts.

Outre le gain de temps, la sécurité est assurée. "La voiture autonome réduit par 10 le nombre d'accidents", selon le visionnaire patron de Tesla, Elon Musk, qui a un projet dans ses cartons.

Mathieu Sevin