BFM Business

Les immatriculations allemandes chutent en mai

-

- - Communauté européenne

La baisse du marché en France va paraître dérisoire par rapport à celle intervenue sur le premier marché automobile européen. Les immatriculation allemandes ont subi en mai une chute en trompe l'oeil de "près de 7%" sur un an, à cause d'un calendrier défavorable, a annoncé mardi la fédération du secteur VDA.

Les immatriculations nouvelles en Allemagne, plus grand marché de l'Union européenne, se sont élevées à 256.400 sur le mois. Le marché "tient sa trajectoire" ascendante, a toutefois précisé la VDA: le recul brut de mai est dû à deux jours travaillés en moins sur le mois par rapport à l'an dernier. Hors effets calendaires, les ventes de voitures neuves ont progressé de "presque 4%" sur un an.

"Cet effet statistique particulier en mai ne change rien à notre évaluation du marché allemand. Nous vivons depuis le début de l'année un développement plus réjouissant que ce que nous avions escompté", a déclaré Matthias Wissmann, le président de la fédération, cité dans un communiqué.

Sur les cinq premiers mois de l'année, 1,3 million de voitures neuves ont été immatriculées en Allemagne, soit une progression de 4% par rapport à la même période l'an dernier, rappelle la VDA.

Le marché automobile allemand avait commencé l'année en douceur (+2% en janvier), avant d'accélérer nettement au printemps (+9% en mars et +6% en avril).

En chiffres bruts, l'export et la production de voitures en Allemagne ont également reculé, chacun de 6% sur un an en mai, à cause du calendrier défavorable.

N.G. avec AFP