BFM Business

Les déboires de Louis Dreyfus à Calcutta

Louis Dreyfus a quitté le port de Calcutta, où il avait pourtant investi 20 milions d'euros.

Louis Dreyfus a quitté le port de Calcutta, où il avait pourtant investi 20 milions d'euros. - -

L'armateur français a été contraint de quitter la ville indienne après un accueil pour le moins particulier.

Pas toujours facile de faire du business en Inde ! Le groupe Louis Dreyfus Armateur vient d'en faire les frais : il va quitter le port de Calcutta. L'opérateur portuaire français baisse les bras après des démêlées rocambolesques avec les autorités locales.

Il y a deux ans, Louis Dreyfus Armateurs s'installe à Calcutta. Le groupe français investit lourdement : 20 millions d'euros pour moderniser les quais et les grues du port indien. Mais l'aventure tourne court. La quantité de marchandise gérée par l'opérateur français est bien moins importante que prévue.

Trois cadres de Louis Dreyfus enlevés et expulsés

Le responsable est un parlementaire de la région, qui se trouve être aussi le patron du concurrent à Calcutta de Louis Dreyfus Armateurs. Ce dernier a les autorités portuaires dans sa poche et fait tout pour casser le business du français. Il y a quelques semaines, Louis Dreyfus, qui accumule les pertes, est contraint de licencier une partie de son personnel. En réaction, les employés s'en prennent violemment aux installations portuaires, sous l'oeil bienveillant de la police locale. Il y a quelques jours, trois cadres du groupe français sont même enlevés par des hommes armés, conduits dans une gare, et expulsé de la ville. C'est la goutte d'eau : Louis Drefuys Armateurs quitte le port de Calcutta.

Simon Tenenbaum