BFM Business

Le plus grand paquebot du monde quitte la France

"L'Harmony of the Seas a quitté ce dimanche à 13h le port de Saint-Nazaire pour rejoindre la ville de Southampton. Un navire au coût d'un milliard d'euros qui a donné un coup de fouet à l'économie de Saint-Nazaire."

Le plus grand paquebot au monde est sorti de son berceau ce dimanche 15 mai. Construit par les chantiers navals STX France, l'imposant Harmony of the Seas a ainsi quitté le port de Saint-Nazaire à 13h, prenant la direction de l'Angleterre pour accoster à Southampton. Il y attendra ensuite son inauguration, programmée pour le 22 mai.

Selon RTL, 40.000 personnes environs ont assisté au "goodbye" de ce colosse dont les mensurations ont de quoi impressionner: 362 mètres de long, 66 mètres de large et 72 mètres de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de 20 étages. Il peut de plus accueillir jusqu'à 6.360 passagers et 2.100 membres d'équipage.

De nombreux internautes présents lors de ce grand départ font part de leur émotions sur Twitter.

Ce mastodonte des mers est désormais la propriété du croisiériste Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL). Le PDG de cette dernière société n'avait d'ailleurs pas manqué, jeudi, de souligner l'investissement que représentait le paquebot en rappelant qu'il "n'était pas seulement le plus grand du monde mais aussi le plus cher jamais construit".

Son coût est en effet estimé à environ un milliard d'euros. Il faut aussi dire qu'il a nécessité pas moins de 40 mois de travaux et dix millions d'heures de travail. Surtout, cette commande avait sauvé les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, en décembre 2012.

La renaissance de STX

À l'époque le groupe n'avait plus signé de contrats depuis deux ans et l'avenir des quelque 2.100 employés du groupe mais aussi des 4.000 sous-traitants s'annonçait compromis. D'ailleurs, à l'époque, STX France était en train de mettre en oeuvre des mesures de chômage partiel.

Depuis STX a clairement sorti la tête hors de l'eau et regarni son carnet de commandes. Mieux, le 6 avril dernier le groupe a obtenu une méga-commande de 4 milliards d'euros de la part de MSC Croisières pour la construction de 4 paquebots.

Une attraction touristique

Mais outre la construction navale à proprement parler, l'Harmony of The Seas a eu d'autres effets sur l'éco-système de Saint-Nazaire. Le paquebot est en effet une attraction touristique à part dans la ville, ayant attiré plus de 40.000 visiteurs payants selon l'AFP. Il faut dire que la mairie a su profiter de ce joyau des mers en organisation un circuit dédié.

"Au fil des mois, nos visiteurs ont pu découvrir les étapes de la construction: d'abord les blocs, les sections du navire en attente d'être assemblés ; puis la coque qui commençait à grandir ; puis le navire dans toute sa longueur de 362 mètres et ses 20 étages", explique au Figaro l'office du Tourisme.

Car au-delà de l'aéronautique avec STX, mais aussi Airbus qui a récemment décidé d'investir 100 millions d'euros dans la ville pour y fabriquer des A320 ou des Beluga, Saint-Nazaire entend devenir une destination touristique. "Pour l'instant nous commençons à décoller", confie le maire socialiste David Samzun à l'AFP. Nul doute que l'Harmony of the Seas a apporté un sacré coup de projecteur sur la ville.

J.M.