BFM Business

Le nouvel opérateur des Vélib' va recruter 300 salariés en CDI à Paris

Le nouveau velib devrait ressembler à celui-ci, et Smoove recrutera 300 personnes en CDI pour gérer le service.

Le nouveau velib devrait ressembler à celui-ci, et Smoove recrutera 300 personnes en CDI pour gérer le service. - BFM Paris

Smoovengo, le consortium qui va gérer les vélos en libre-service à Paris, a annoncé ce lundi qu'il recruterait 300 personnes en CDI, et prioritairement parmi les employés de JCDecaux, l'opérateur qui a perdu l'appel d'offres.

Le consortium qui a remporté le marché des vélos en libre-service de l'agglomération parisienne a annoncé lundi qu'il allait recruter plus de 300 personnes, et promis que les dossiers des employés de l'entreprise actuelle seraient examinés "en priorité".

"Dans un premier temps, plus de 300 postes sont proposés en CDI, pour des embauches prévues à partir d'octobre 2017", a précisé dans un communiqué Smoovengo, qui a remporté le 12 avril pour 15 ans le marché des Vélib' Métropole aux dépens du sortant JCDecaux.

"Les candidatures des salariés de Cyclocity, l'opérateur du service Vélib' actuel, seront étudiées en priorité", a affirmé le directeur général de Smoovengo, Jorge Azevedo. Ces salariés "sont en effet impliqués depuis dix ans dans la mise en place et l'exploitation d'un service de vélos en libre-service et tous ceux qui seront volontaires pour prendre part au lancement du nouveau Vélib' Métropole seront les bienvenus", a-t-il dit.

"Des conditions salariales équivalentes"

"Nous leur offrirons des conditions salariales équivalentes à celles qu'ils ont aujourd'hui chez Cyclocity", a encore assuré Jorge Azevedo, transfuge de Transdev dont la nomination chez Smoovengo a également été annoncée lundi.

Smoovengo est un consortium franco-espagnol dirigé par Smoove, une PME de Montpellier et qui comprend aussi Mobivia (Norauto, Midas), l'espagnol Moventia et les parkings Indigo. Le système Vélib', actuellement composé de 1800 stations et plus de 20.000 vélos, avait été créé en 2007 par JCDecaux, qui en avait obtenu la concession pour dix ans. Élargi à la Métropole du Grand Paris, il proposera l'année prochaine des vélos présentés comme plus légers et plus solides. Un tiers d'entre eux seront électriques.

La question du devenir des 315 employés de Cyclocity s'était posée car s'agissant d'un contrat de concession, Smovengo n'avait pas l'obligation légale de les reprendre. JCDecaux, après avoir perdu le marché, avait évoqué un "dumping social".

La nouvelle grille tarifaire doit être annoncée cet automne. Et les premiers Vélib' nouvelle formule déployés le mois prochain avant une mise en service effective le 1er janvier.

N.G. avec AFP