BFM Business

La SNCF renonce (provisoirement) à faire sa pub 

La SNCF risque d'enregistrer moins de ventes de billets en cette fin d'année.

La SNCF risque d'enregistrer moins de ventes de billets en cette fin d'année. - Jean-Philippe Ksiasek - AFP

La SNCF avait prévu de lancer une campagne de publicité mi-novembre. Entre les attentats de Paris et le déraillement meurtrier d'un TGV testant une portion non encore ouverte à la circulation, elle a préféré y renoncer.

Après les attentats de Paris le 13 novembre mais surtout le déraillement du train en Alsace le 14 novembre, la SNCF a préféré reporter, sine die, une grosse campagne de publicité destinée à améliorer son image.

Celle-ci était initialement prévue le 20 novembre et devait être diffusée à la télévision et sur les réseaux sociaux. Elle mettait en scène le chanteur Mika, au piano sur des rails.

Trou d'air en fin d'année

Un coût dur pour la SNCF qui comptait sur cette fin d'année pour lancer sa stratégie de reconquête commerciale. D'après les Echos, la fin d'année devrait se traduire par un trou d'air dans les ventes de billets. La clientèle de province et d'étrangers préfèrent, depuis le 13 novembre, décaler leur voyage. La compagnie se refuse néanmoins à chiffrer le manque à gagner.

Pourtant, l'année 2015 avait bien commencé grâce à la mise en place d'une politique de petits prix pour ne pas se laisser concurrencer par l'autopartage. Le nombre de billets de trains avaient progressé de 7% par rapport à 2014, sur les 10 premiers mois de l'année.